Famille de cœur : Fanfiction The Rookie (1) chapitre 10

Présentation

fanfiction the rookie

Titre : Famille de cœur

Résumé : Situé pendant la saison 4. C’est l’anniversaire de Lucy, mais la jeune femme est triste et très silencieuse. Ces amis font tout pour comprendre la raison de son humeur et l’aider du mieux qu’ils le peuvent (Tim plus que les autres).

Personnages : Lucy Chen et Tim Bradford

Fanfiction The Rookie

Chapitre 10 : Un an plus tard

Un an pile avait passé depuis la naissance de leur petite merveille. Aujourd’hui, c’était le premier anniversaire de Zoé. Pendant cette année bien rythmés, de nombreuses choses s’étaient déroulés. Nolan et Bailey étaient fiancés et Abigail et Henry s’étaient mariés et tous coulaient des jours heureux.

De même, Wade et Luna Grey étaient comblés par leur vie et leur fille, Dominique, qui s’épanouissait à merveille à l’université. Le sergent envisageait de prendre sa retraite d’ici à quelques années, pour profiter de sa famille.

Wesley réussissait très bien au bureau du procureur et ils envisageaient à long terme de se lancer en politique. Grâce à l’aide précieuse de James et parfois l’argent de Patrice, ils montaient de nombreux projets associatifs.

Même si c’était loin d’être toujours facile, ils n’abandonnaient jamais, souhaitant instiguer un réel progrès dans certains quartiers. Nyla, James et leur grande famille recomposée se portaient à merveille. Quant à Angela et Wesley, le couple avait décidé d’avoir un deuxième enfant et la détective était aujourd’hui enceinte de 5 mois, d’une petite fille.

Pour ce qui est de la famille Bradford, tout allait pour le mieux même si le nouveau membre de la famille les gardait très occupés. Pendant cette année, ils s’étaient approprié leur rôle de jeunes parents, plus heureux que jamais.

La petite était un parfait mélange de ses deux parents, adorable, mais déjà avec un sacré caractère. Une chose était sûre, aucun des deux n’arrivait à croire à quel point leurs vies avaient changé en quelques années, mais ils étaient comblés.

De plus, Tamara était, elle aussi, très épanouie et après tout ce qu’elle avait vécu, rien ne pouvait les rendre plus satisfaits. La jeune femme étudiait pour devenir assistante sociale. Elle avait des notes excellentes et s’était fait de très bons amis.

Enfin, c’était également une sœur merveilleuse pour Zoé. La brune adorait s’en occuper et passer du temps avec elle. Kojo aussi avait adopté l’enfant sans aucune hésitation, visiblement ravi d’avoir un nouveau compagnon de jeu et extrêmement protecteur avec elle.

Du côté du travail, ils avaient eu quelques grosses affaires et frayeurs au cours de cette année, mais avait heureusement pu s’en sortir sans trop de difficultés. Après tout, le métier de policier avait beau être risqué, ils formaient une équipe incroyable et excellait.

Aujourd’hui, toute l’équipe s’était réuni pour le premier anniversaire de la plus jeune des Bradford. Genny et sa famille s’étaient également joint au groupe, tout comme Henry, Abigail, Patrice et Amy. La tante de Lucy était très présente dans la vie de la petite famille et n’avait jamais cessé de la soutenir contrairement au reste de sa famille.

Ils s’étaient installés dans un restaurant qu’ils aimaient tous, juste en face de la plage. L’endroit était parfait aussi bien pour les adultes que pour les enfants.

Pour l’occasion, les jeunes parents avaient demandé qu’on leur réserve toute une partie de la terrasse qu’ils avaient décorée avec des animaux de toutes sortes. Ils étaient tous arrivés en fin de matinée pour profiter de la fête, s’amusant de manière bon enfant.

-Mon Dieu, j’ai tellement de mal à croire que Zoé ait déjà un an. C’est dingue comme le temps passe vite. Un conseil, profitez-en bien, car ils grandissent toujours trop vite, s’exclama la sœur de Tim.

Ça s’est clair, j’ai l’impression d’avoir accouché hier.

-Croyez-moi, vous n’avez encore rien vu. Il n’y a rien de pire pour prendre un coup de vieux que de les voir partir à la fac, rajouta Luna Grey avec un élan de nostalgie. Ils continuèrent tous de parler et manger dans la bonne humeur. Quand vient le moment de prendre le gâteau, tout le groupe prit une multitude de photos avec l’enfant, même s’ils savaient qu’ils n’en auraient pas besoin pour se remémorer ses moments pour les années à venir.

La journée entière fut magique, particulièrement pour les jeunes parents qui étaient très émus par ces merveilleux moments. En fin de journée, quand il fut l’heure de partir, le groupe tomba sur Vanessa et Patrick Chen.

Le couple commença à s’avancer vers leur fille. Le groupe resta immobile, ne sachant pas ce que leur amie souhaitait faire. Tim, à l’inverse, s’apprêta à aller leur parler, peu enclin au dialogue tant il avait vu sa femme souffrir par leur faute. Seulement, il fut arrêté par Lucy qui se tourna vers lui pour le stopper. Après un court moment d’hésitation, il la laissa faire devant son air résolu.

-Papa, maman, que faites-vous ici ? Interrogea la jeune femme en s’avançant vers eux, ayant sciemment gardé sa fille dans ses bras.

-Comme toutes les personnes présentes, nous venons manger. Tu ne nous présentes pas à notre petite fille ou même à tes collègues, asséna sa mère sans aucune gêne.

-Alors soudainement, c’est votre petite fille et ma vie vous intéresse. 

-Lucy, c’est toi qui as choisi de couper les ponts en privilégiant ce simulacre de…

-Non, je vous arrête tout de suite, je ne gâcherai pas le premier anniversaire de Zoé en m’embarquant dans un débat sans fin. La seule chose que je veux vous dire, c’est que vous avez choisi de ne pas m’accepter comme je suis, de ne pas me laisser être heureuse. Cette situation est uniquement votre faute.

Je vous ai déjà dit que j’étais prête à reprendre contact si vous changiez d’attitude. Je vous ai même envoyé un faire part de mariage et un autre de naissance, mais rien. Alors, n’envisage même pas de rejeter la faute sur moi.

Quant à mes « collègues », ils sont infiniment plus que ça. Ces personnes sont ma famille et je n’en changerai pour rien au monde, car ils sont tous plus merveilleux les uns que les autres. La dernière fois que l’on s’est vue, tu m’as dit que je finirais seule et pitoyable, mais je suis plus épanouie que je ne l’aurais jamais envisagée.

J’ai un mari merveilleux, deux filles que j’aime infiniment (dont une dont je suis techniquement trop jeune pour être la mère), des amis en or, des neveux et des nièces merveilleux, un boulot que j’adore et pour lequel je suis douée. Ironiquement, le fait que vous m’ayez abonné m’a permis de trouver ma place dans la famille la plus parfaite qui soit.

Vous savez, quand j’ai appris que j’étais enceinte, j’étais un peu triste que mon bébé ne connaisse pas le plaisir d’avoir une grande famille, mais j’ai très rapidement réalisé qu’elle allait finalement avoir cette chance. Zoé a des cousins, des cousines, des tantes, des oncles et même des grands-parents.

Cela importe peu que l’on ne partage pas le même ADN. J’ai aussi pu comprendre à quel point votre comportement envers moi était nocif. Je n’imagine même pas faire le dixième de ce que vous m’avez fait subir à Zoé.

Je ne pourrais même pas vous faire revenir dans ma vie, même avec la meilleure volonté du monde. Alors, bon appétit et adieu, débita Lucy d’une traite avant de partir sans même se retourner, sous le regard ébahi de ses parents.

La jolie brune retourna près du groupe qui l’observait avec admiration. Ils étaient tous fiers et reconnaissant de compter parmi leurs proches une policière si merveilleuse. 

-Mon amour, est-ce que ça va ? Demanda son époux, émerveillé, mais légèrement inquiet. 

-Parfaitement bien, bon, je ne sais pas ce que vous en pensez, mais je prolongerai bien cette merveilleuse journée à la maison, proposa-t-elle de manière transparente et avec un sourire qui se voulait rassurant. Tous acquiescèrent puis partir en direction des voitures sans se retourner.

Sur le chemin du retour, Lila Harper ainsi que les enfants de Genny, qui étaient tous assez grands pour avoir perçu le gros de la conversation, se dirigèrent vers elle et l’enlacèrent. 

-Nous aussi, on t’aime fort tante Lucy, s’exclamèrent-ils tous d’une seule voix. Tous les adultes se regardèrent émus puis ils prirent le chemin de la maison des Bradford pour une fin de journée tout aussi agréable.

Une chose était sûre, son entrée dans la police lui avait permis de découvrir la plus merveilleuse famille de cœur qu’il soit et ils avaient tous hâte de voir les expériences merveilleuses que le futur leur réservaient. Enfin, il s’agit là d’une autre histoire.

Voilà, c’est tout pour le moment ! J’espère que ma fanfiction The Rookie vous a plus et n’hésitez pas à commenter. Surtout, prenez soin de vous !

Remerciement

Si vous êtes arrivé jusqu’ici, merci pour votre attention et j’espère que la lecture vous à plus. Si vous avez des remarques ou des suggestions, rejoignez-nous sur les réseaux sociaux, envoyez un mail à l’adresse indiquée ou contactez-nous à travers le formulaire. C’est avec plaisir que je répondrai à toutes vos questions et que je dialoguerai avec vous dans le but de vous aider, mais aussi de m’améliorer.

Abonnez-vous à mes réseaux

Mes réseaux sociaux vous permettront d’avoir accès à des contenus exclusifs, des réductions et bien plus encore. Vous pouvez aussi vous abonner par email pour tout recevoir dans votre boîte de réception.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :