Famille de cœur : Fanfiction The Rookie (1) chapitre 2

Présentation

fanfiction the rookie

Titre : Famille de cœur

Résumé : Situé pendant la saison 4. C’est l’anniversaire de Lucy mais la jeune femme est très silencieuse et triste. Ces amis font tout pour comprendre la raison de son humeur et l’aider du mieux qu’ils le peuvent (Tim plus que les autres).

Personnages : Lucy Chen et Tim Bradford

Fanfiction The Rookie

Chapitre 2 : Une soirée riche en découvertes

Peu de temps après avoir quitté l’officier Chen, Nyla et Angela s’empressèrent de rejoindre leur collègue nouvellement sergent au Food truck près du poste de police.

Cela faisait un moment que les trois officiers ne s’étaient pas réuni ainsi, seuls, à discuter sans avoir à régler de crise. En fait, ce n’était pas arrivée depuis le mariage et la mort de Jackson.

Une fois arrivée, ils commandèrent tous les trois leurs repas et boissons puis s’installèrent à une table. Ce n’est qu’au bout de quelques minutes qu’ils en virent obligatoirement à discuter de leur amie.

-Franchement, je dois avouer que j’ai du mal à comprendre Lucy sur ce coup. Il est clair que les derniers mois ont vraiment été difficiles pour elle mais je pensais vraiment que ça allait mieux. Surtout que ce n’est jamais la dernière à vouloir sortir, commença Angela aussi dubitative qu’inquiète. Il y avait une raison à ce comportement et connaissant sa collègue, ce n’était pas rien.

-Je ne sais pas trop mais elle a refusé d’en parler quand j’ai essayé d’en discuter ce matin. C’est vrai qu’elle a vécu des moments difficiles mais cela fait plusieurs semaines qu’elle va mieux alors qu’aujourd’hui elle a été bizarre toute la journée, annonça Tim tout aussi préoccupé.

Lucy était la lumière incarnée et la personne la plus forte qu’il connaissait. Elle ne se laissait pas abattre facilement.

-Refuser de parler, ce n’est vraiment, mais alors vraiment pas dans son caractère, continua Nyla.

Bien que précédemment agacée par le flot de parole incessant elle s’y était non seulement habituée mais avait même fini par apprécier. Cela faisait partie de l’incroyable personnalité de leur collègue et un tel changement de caractère n’était pas bon signe. Même après son enlèvement, elle n’avait pas effectué un tel renversement.

Ils continuèrent de discuter pendant une bonne dizaine de minutes quand le Sergent Bradford reçu un message de la part de Tamara concernant sa colocataire. Intrigué, le policier l’appela immédiatement.

Hey, tu es sur haut-parleur et je suis avec Angela et Harper. Est-ce que tout va bien ? L’interrogea-t-il en allant droit au but.

-Je suis désolée de vous déranger mais il faut qu’on parle de Lucy. Je suis inquiète pour elle. La soirée d’hier a vraiment été difficile et j’aimerais vraiment l’aider à y faire face.

-La soirée d’hier ? S’exclamèrent-ils tous ne sachant pas de quoi elle parlait.

-Oui, c’est une longue histoire. Je vais à une fête en ville, est-ce que je peux passer quelques minutes pour discuter ? Je crois savoir comment lui remonter le moral, demanda la jeune brune incertaine. Elle ne connaissait pas extrêmement bien le groupe de policiers mais elle passa au-delà, bien décidée à donner à son amie l’anniversaire qu’elle méritait.

-Bien sûr, confirma Tim ravi de pouvoir aider sa partenaire du mieux qu’il pouvait. En plus, et il ne l’admettrait pas à haute voix, il appréciait la jeune brune. C’était une personne forte et intelligente, qui n’avait pas eu la vie facile mais qui faisait vraiment de son mieux pour s’en sortir.

Environ une quinzaine de minutes et d’innombrables hypothèses plus tard, l’adolescente s’installa à leur côté.

-Je suis désolée de troubler votre soirée mais je me suis dit que cela serait plus simple à expliquer en face à face.

-Tu as bien fait Tamara. Que s’est-il passé hier soir avec Lucy ? Surtout, qu’est-ce que l’on peut faire pour aider ? Questionna Angela sous le regard attentif de ses collègues.

-En fait, je pense qu’il y a une accumulation de chose. Après tout, elle a encore des difficultés à gérer la mort de Jackson et même si elle va beaucoup mieux cela fait à peine un an que son kidnapping a eu lieu. Bref, tout ça est encore frais et je pense que la soirée d’hier a été la goutte d’eau qui a fait déborder le vase …

Il y a quelques jours, ses parents ont appelé pour l’inviter à diner la veille de son anniversaire. Elle était réticente après ce qu’il s’est passé lorsqu’elle a été diplômée. Seulement, vous la connaissez, elle voit toujours le meilleur en tout le monde alors elle n’a pas pu refuser. J’avais espéré qu’ils voudraient recoller les morceaux et l’aider mais visiblement c’était tout l’inverse.

Elle est rentrée très chamboulée sans même avoir mangé et est allé directement se coucher. J’ai réussi à la faire parler ce matin. Elle n’a pas épilogué mais d’après ce que j’ai compris ils ont encore une fois insultée son choix de carrière et son style de vie. Ils lui ont dit qu’elle ne serait jamais heureuse et ne trouverait jamais personne. Sa mère est même allée jusqu’à remettre la mort de Jackson sur le tapis et à la blâmer sur son kidnapping. Je sais que Lucy est incroyablement forte mais cela a dû être très violent, surtout que ses parents sont très doués pour taper là où ça fait mal.

-Mon Dieu, c’est vraiment dingue qu’ils passent leur temps à la faire souffrir ainsi. Ils devraient être fiers d’elle. En plus de ça ils lui avaient déjà fait un coup pareil lorsqu’elle a été diplômée, annonça le lieutenant Lopez en comprenant soudainement bien mieux le comportement de sa collègue.

Elle avait toujours pris à cœur les remarques violentes de ses parents même si le temps lui avait appris apprendre du recul. Après tout, qui ne souhaite pas l’amour et la reconnaissance de ses parents. Un tel comportement, peu de temps après avoir perdu son meilleur ami avait dû la faire se sentir incroyablement seule.

-Pardon ! S’exclama Tim complétement abasourdi. Le policier s’y connaissait bien en matière de famille dysfonctionnelle mais il ne savait pas que la situation de sa coéquipière était si tendue.

Rien que l’idée que Lucy puisse souffrir en silence du rejet ses parents le rendait dingue. Bradford savait que la jeune femme était forte et indépendante mais son affection pour elle avait fait naître une envie irrépressible de la protéger de toute souffrance.

Après tout, c’était la personne la plus incroyable qu’il connaissait : douce, empathique, courageuse, lumineuse et incroyablement intelligente. Elle lui avait fait voir le monde sous un jour nouveau. Elle méritait le meilleur.

-Oui, Jackson m’avait expliqué que son père n’avait même pas daigné se montrer au repas prévu et que sa mère était juste passé pour la traiter de brute et de ratée. Ça a été dur à encaisser pour elle mais il s’était occupé de régler le problème en disant à ses parents de ne plus se pointer avant de changer d’attitude.

-J’hallucine. Je comprends bien mieux son comportement. Chen prend tout à cœur alors un tel rejet de ses parents, souffla Nyla ahurie. Elle n’avait pas été une mère parfaite, bien au contraire.

Seulement, et bien qu’elle ait assisté de nombreuses fois à des comportements toxiques, elle ne comprendrait jamais comment il était possible pour des parents de faire tant de mal à son enfant.

-Tout à l’heure, au téléphone, tu as dit que tu avais une idée pour l’aider. Qu’est-ce que l’on peut faire ? Demanda Tim en reprenant ses esprits. Il était en colère et empêtré dans ses sentiments mais Chen restait sa priorité.

-Avec tout ça, je crains qu’elle se sente seule et comme elle n’a finalement pas pu célébrer son anniversaire correctement j’envisageais de lui organiser une petite fête surprise avec ses proches amis. Cela pourra lui permettre de se changer les idées et de s’amuser.

-C’est une super idée. Wesley et moi, on en est sans hésiter. Si l’on peut faire quoi que ce soit pour t’aider à organiser tu n’hésites pas.

-Je vais avoir besoins d’un petit coup de main pour l’organisation mais je vais surtout avoir besoin de quelqu’un pour la distraire le temps que je prépare tout à l’appartement.

-Sinon, on peut faire ça chez moi. Il y a plus de place, un jardin et tu pourras tout organiser calmement. Je trouverais bien une excuse pour la faire venir, proposa le policier sans réfléchir une seconde.

Tous se retournèrent vers lui, surpris par une telle proposition mais pas tellement par l’attention qu’il portait à son ancienne bleue. Il l’aimait et ils le savaient tous.

-Sérieusement ? J’avoue que cela serait parfait, admit Tamara avec un léger sourire en coin.

Pendant un long moment ils continuèrent de tout organiser puis l’adolescente partie à sa soirée, laissant les trois policiers seuls à nouveau. Après quelques minutes Angela se lança.

-Ta proposition est très gentille. Je suis certaine que Lucy sera très touchée.

-Ce n’est pas grand-chose, surtout après tout ce qu’elle a traversé. -C’est vrai. Enfin, elle a de la chance de t’avoir … Vous avez de la chance d’être là l’un pour l’autre.

-Je te vois venir. On est amis. Je sais, c’est bizarre parce que je ne fais jamais amis-amis avec mes anciens élèves habituellement mais c’est le cas. Enfin, il n’y a rien de plus alors ne te fais pas de film.

-Mais oui bien sûr et tu dévores toutes tes amies des yeux comme si tu avais envie de les déshabiller, ajouta le lieutenant Harper de manière joueuse.

-En plus, tu n’as jamais été jaloux vis-à-vis de Wes comme tu l’es avec chaque homme qui lui tourne autours et nous sommes pourtant plutôt bon amis

-Je … non vous, bégaya Tim avec l’impression d’être démasqué. 

-Hé Bradford, respire ! On ne juge pas. Lucy est absolument géniale et vous êtes en phase. Il n’y a rien de mal à ça, rassura sa meilleure amie avec bienveillance.

-Je sais que tu as probablement imaginé une dizaine de raisons de ne rien lui dire mais pour être honnête je pense que la seule raison qui fait qu’elle n’a rien remarqué est qu’elle n’a pas confiance en elle en matière de relation amoureuse, ce que je peux comprendre. Après tout, elle est très intuitive pour tout le reste, fit remarquer Nyla calmement.

-Je ne pensais pas être si transparent. Est-ce que tout le monde est au courant ? Céda le sergent Bradford, conscient qu’il n’avait aucune chance avec ces deux têtes de mules. Enfin, ils étaient amis et il avait une confiance aveugle envers les deux jeunes femmes, il n’avait aucune raison de se cacher.

-Je pense surtout que l’on vous connait bien, c’est différent. Wes l’a remarqué également. En même temps, on a parié sur lequel de vous deux se déclarerait en premier. Jackson avait bien vu que vous vous étiez rapprochés avant que … Bref …

Je ne peux pas parler pour Nolan mais il a un bon instinct sur ce genre de chose alors ça ne m’étonnerait pas. Vu ta réaction de tout à l’heure, si Tamara ne se doutait de rien cela doit maintenant être le cas. Genny sait qu’il se passe quelque chose depuis qu’elle vous a vu ensemble la première fois. Elle m’a carrément posé la question lorsqu’elle était là et le fait que tu ais rompu avec Ashley il y a quelques jours a dû renforcer son impression.

Quant à Grey, personne n’en a parlé avec lui mais cet homme remarque bien plus de choses qu’il ne le fait voir alors je pense qu’il doit s’en douter également, énuméra Lopez comme si cela était une évidence.

-Je vois … Enfin ça ne change rien au fait que je ne compte pas lui dire.

-Là, par contre, tu es un idiot.

-Nyla a raison. Tu trouveras toujours une bonne raison pour ne pas tenter quoi que ce soit et t’empêcher de faire ce qui te rend heureux. Seulement, s’il y a bien une chose que l’enfer que l’on a tous vécu cette année nous a appris c’est que la vie est courte.

Ce qui compte c’est de la passer avec les gens que l’on aime et de leur dire à quel point on tient à eux … Écoutes, nous n’insisterons pas parce que je te connais suffisamment pour laisser cette idée reposer dans un coin de ta tête avant de revenir à la charge.

Néanmoins, n’oublie pas que tu mérites d’être heureux et je ne t’ai jamais vu aussi épanouis qu’aux côtés de Lucy alors que j’ai assisté à ton mariage. Quant aux sentiments de Chen, cette fille décrocherait la lune si tu lui demandais et elle t’a supporté pendant ta période post Isabel sans jamais fuir. Pour moi, ça veut tout dire, conclut Angela sur un ton qui fit comprendre à tout le monde que la discussion était close.

Le trio finit son repas dans la bonne humeur bien que Tim ne pût s’ôter les paroles de ses collègues de la tête. Après la planification de derniers détails pour la soirée du lendemain chacun rentra chez soi. Le policier alla se coucher avec des pensées plein la tête, empêtré dans ses sentiments mais aussi un peu plus léger d’avoir le soutien de sa meilleure amie.

Voilà, c’est tout pour le moment ! J’espère que cela vous a plus et n’hésitez pas à commenter. Surtout, prenez soin de vous !

Remerciement

Si vous êtes arrivé jusqu’ici, merci pour votre attention et j’espère que la lecture vous à plus. Si vous avez des remarques ou des suggestions rejoignez-nous sur les réseaux sociaux, envoyez un mail à l’adresse indiquée ou contactez-nous à travers le formulaire. C’est avec plaisir que je répondrais à toutes vos questions et que je dialoguerais avec vous dans le but de vous aider mais aussi de m’améliorer.

Abonnez-vous à mes réseaux

Mes réseaux sociaux vous permettront d’avoir accès à des contenus exclusifs, des réductions et bien plus encore. Vous pouvez aussi vous abonnez par email pour tout recevoir dans votre boîte de réception.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :