Étude de cas : le harcèlement scolaire en France

Présentation

harcèlement scolaire

Salut les amis ! Aujourd’hui au programme une étude de cas sur un sujet très sérieux qui touche de trop nombreux enfants, le harcèlement scolaire.

Par définition le harcèlement scolaire est caractérisé par trois choses : la violence, la répétitivité et l’isolement de la victime. Avec l’avènement des réseaux sociaux le harcèlement scolaire se déplace désormais à la maison avec le cyberharcèlement.

Plus généralement ce harcèlement scolaire peut prendre une forme morale, physique, sexuelle ou même d’appropriation. Il existe plusieurs degrés de harcèlement.

Des chiffres sur harcèlement scolaire en France

Je vais maintenant vous présenter quelques chiffres sur le harcèlement scolaire en France. Il faut considérer que ces derniers sont sous évalués en raison de la difficulté qu’il existe à détecter les cas de harcèlement scolaire.

  • Une moyenne de 700 000 élèves harcelés chaque année
  • Plus d’un élève sur 10 harcelés en primaire
  • Environ 10% des collégiens sont harcelés
  • 4% des lycéens subissent du harcèlement scolaire
  • 61% des élèves harcelés ont eu des pensées suicidaires.
  • Plus de 30% des élèves sont harcelés dans le monde.

Quels sont les signes ?

Beaucoup de médecins vous le diront les enfants s’appliquent souvent à cacher à leurs proches ce qu’ils subissent pour ne pas les voir souffrir. Il est donc très difficile de détecter un enfant victime de harcèlement scolaire.

De plus, il n’existe pas une liste de signe exhaustive ou même des cases à cocher pour catégoriser le harcèlement scolaire. Néanmoins, si vous observez ces signes chez un enfant il convient de se pencher sur la situation.

  • Une perte soudaine d’envie d’aller à l’école
  • De nombreux bleus inexpliqués
  • Du matériel détérioré
  • Troubles liés à l’angoisse
  • Isolement
  • Notes en baisse voir échec scolaire.
  • Troublés généralisés du comportement
  • Etc.

Où trouver du soutien ?

D’une manière générale si vous ou un de vos proches est victime de harcèlement scolaire, n’hésitez pas à en parler à un adulte en qui vous avez confiance.

Il existe aussi la possibilité de se faire aider par un psychologue , par des associations ou à travers des sites internet. Quelques exemples d’endroits ou trouver de l’aide :

Comment aider ?

De manière générale, pour aborder le sujet avec votre enfant, de nombreux pédopsychiatres conseillent de le faire de manière détournée sans l’impliquer directement pour qu’il se sente en confiance. Surtout, il faut y aller progressivement, sans le brusquer. Il est aussi nécessaire d’adopter un discours constructif pour que l’enfant comprenne qu’il peut compter sur ses parents quoiqu’il arrive.

Si le harcèlement scolaire est avéré, il est recommandé de consulter un professionnel de santé spécialisé qui déterminera le mieux l’approche à adopter en fonction de la sévérité de la situation. Il est aussi tout à fait possible de saisir l’établissement ou l’académie pour que la situation soit reconnue et que de réelle mesure soit prise.

Il est également tout à fait possible de saisir la justice pour une condamnation pénale soit mise en place ainsi que la réparation d’un préjudice.

Quant à la question du changement d’établissement là encore tout dépend de la sévérité des faits et du souhait de votre enfant. Il n’y a pas de recette magique.

Sensibiliser les autres enfants

Globalement, il est possible de lutter contre le harcèlement scolaire en sensibilisant tous les enfants et en les encourageant à faire preuve de gentillesse et de bienveillance les uns envers les autres.

Enfin, les établissements peuvent mettre en place des ateliers pour appréhender la question avec les plus jeunes.

Résumé

En résumé, le harcèlement scolaire est une situation très éprouvante pour les victimes et bien souvent très difficile à détecter pour les parents.

Si vous subissez du harcèlement, n’oubliez jamais que ce n’est pas votre faute, vous ne méritez pas ça et cela peut s’arranger en demandant de l’aide (même si c’est difficile).

Si vous êtes parents d’un enfant victime ne culpabilisez pas de ne pas avoir remarqué les signes (les enfants mettent parfois beaucoup d’application à dissimuler la situation), n’hésitez pas à demander conseil à des professionnelles pour aider votre enfant et entouré le d’amour ainsi que de soutien.

Voilà, c’est tout pour le moment ! J’espère que cela vous a aidé et n’hésitez pas à commenter. Surtout, prenez soin de vous !

Les mesures mises à disposition par le gouvernement

Remerciement

Si vous êtes arrivé jusqu’ici, merci pour votre attention et j’espère que la lecture vous à plus. Si vous avez des remarques ou des suggestions rejoignez-nous sur les réseaux sociaux, envoyez un mail à l’adresse indiquée ou contactez-nous à travers le formulaire. C’est avec plaisir que je répondrais à toutes vos questions et que je dialoguerais avec vous dans le but de vous aider mais aussi de m’améliorer.

Abonnez-vous à ma newsletter

Ma newsletter vous permettra d’avoir accès à des contenus exclusifs, des réductions et bien plus encore.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :