Étudiants ou les grands oubliés du gouvernement (spécial Covid-19)

Humeur du jour

Étudiants où les grands oubliés du gouvernement

Salut à tous ! C’est le cœur lourd que je vous écris. Les étudiants sont les grands oubliés du gouvernement et il faut en parler.

Je n’aurais jamais penser pousser un coup de gueule sur ce blog mais là ça ne peut plus le faire. J’ai commencé cette article après la tentative de suicide d’une autre étudiante à Lyon qui a été la goutte d’eau faisant déborder un vase déjà plein.

Honnêtement je ne suis pas du genre à critiquer sans savoir. Après tout, ils font un travail compliqué dans une situation difficile mais les choses doivent avancer.

Étudiants oubliés du gouvernement et diabolisés par l’opinion

En tant qu’étudiante assez jeune et en bonne santé je ne suis statistiquement pas la plus à même de développer une forme grave du Covid pourtant c’est ma génération qui est souvent la plus touché par les mesures du gouvernment.

Dans un premier temps, je dois vous dire que ma famille et moi avons, il y a quelques semaines, attrapés le Covid et même si aucun de nous n’a développé de forme grave c’était loin d’être une promenade de santé.

En plus, je suis d’accord il est important de nous protéger les uns les autres, d’être solidaire dans la lutte contre le virus et le plus prudent possible. Seulement il y a un moment il faut un minimum de réciprocité. Cela fait des mois que les étudiants sont stigmatisés dans les médias et l’opinion publique comme des fêtards, immatures, incapables de se comporter correctement et j’en passe. Certains sont comme ça mais ce n’est qu’une minorité.

Quand va-t-on parler de ceux qui n’ont pas de quoi manger, de ceux qui se sont fait renvoyer sans ménagement car pour les employeurs nous ne sommes que des numéros, de la jeune lyonnaise (et malheureusement tant d’autres encore) qui était tellement désespérée qu’elle ne voyait plus d’autres issus que de sauter du toit de sa résidence universitaire. Bah non ! Toutes ces personnes ne sont considérés que comme des « dommages collatéraux ».

Que vous le vouliez ou non les jeunes sont l’avenir de cette nation. Si l’on ne prend pas un minimum soin des étudiants oubliés du gouvernement c’est dans 5, 10, 15 ans que cela se reflétera encore.

Après tout, pourquoi les étudiants resteraient les grands oubliés du gouvernement quand les lycéens, collégiens et autres enfants ont le droit de retourner en cours ou que les gens peuvent aller s’agglutiner dans les centres commerciaux comme des vaches allant à l’abattoir.

On est en crise sanitaire et c’est compliqué. Je sais ! Seulement ça ne fera pas de mal de voir un minimum de cohérence de la part de ce gouvernement. Tous ce que nous souhaitons c’est d’être inclus dans les mesures, considérés et non invisibles comme si nous devions subir sans rien dire.

Après tout, c’est vrai que les universités sont un vecteur important de contaminations et que ce n’est pas rassurant. Mais vous allez me dire pourquoi on ne peut pas aller en cours de peur que certains ramassent « un bonbon qui traîne sur la table » (parole ahurissante de notre ministre Frédérique Vidal) mais que l’on nous oblige à passer nos partiels en présentiel. Il y a une infantilisation pitoyable des étudiants qui sont souvent bien plus mature que beaucoup d’adulte ayant passé la quarantaine.

Monsieur le président, il y a un appel à l’aide de tous les étudiants de France qui sont actuellement les oubliés du gouvernement. Je vous en supplie aidez-nous.

Témoignages

Voici quelques témoignages d’étudiants en détresse qui sont oubliés du gouvernement. Vous pourrez en trouver des milliers d’autres sur les réseaux sociaux sous l’hashtag #etudiantsfantomes. N’hésitez pas à partager en masse pour leur donner la visibilité qu’ils méritent.

Voilà, c’est tout pour le moment ! J’espère que vous allez tous bien et si ce n’est pas le cas n’hésitez pas à demander de l’aide en commentaire, par email, sur les réseaux sociaux et à n’importe qui. Ce n’est pas une période facile mais je vous en supplie n’abandonnez pas. À défaut de pouvoir compter sur le gouvernement, faisons notre maximum pour nous aider les uns les autres.

Si jamais vous ne savez pas où demander de l’aide

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :