Je suis amoureuse de toi : Fanfiction Blindspot (4) chapitre 13

Présentation

je suis amoureuse de toi

Titre : Je suis amoureuse de toi

Résumé : Quelques semaines après avoir avoué ses sentiments à Reade Tasha se sent mal. Cette nuit-là ils ont fait une erreur. Elle ne le regrettait pas, bien au contraire, mais il allait se marier et elle l’avait définitivement perdu. Seulement cette nuit allait avoir de plus grandes conséquences qu’ils ne l’avaient imaginé.

Publicités

Histoire « Je suis amoureuse de toi »

Chapitre 13 : 28 semaines de grossesse/7 mois

Encore deux semaines avaient passé depuis les dernières aventures de notre équipe préférés. Après le repas avec l’équipe le père de Patterson était parti rejoindre sa mère pour une série de conférences à l’étranger. Leur fille, quant à elle, continuait à suivre le conseil de ses amis et apprenait progressivement à connaître le médecin pour lequel elle avait craqué.

Jane et Weller, après avoir traversé une grosse tempête, recommençaient enfin à vivre leurs vies tranquillement tout en faisant de leur mieux pour s’adapter à la présence d’Avery. Leur relation était encore conflictuelle mais le couple était bien décidé à faire en sorte que ça marche.

Reade et Zapata continuaient à filer le parfait amour même si la cohabitation n’était pas de tout repos. Une chose était sûre c’était que leurs ébats étaient aussi passionnés que leurs « disputes ». En effet la jeune femme était désormais enceinte de sept mois. Ses pieds, mains, jambes et chevilles étaient enflées une grande partie de la journée. Son dos lui faisait mal et se déplacer sur de longues distances sans faire de pause devenait fatiguant. La future mère ne faisait donc plus de sortie sur le terrain, même pour un simple interrogatoire.

Pour couronner le tout son taux d’hormones crevait le plafond. Pour finir, leurs conflits n’en étaient pas vraiment et ils se réconciliaient aussi rapidement qu’ils commençaient à crier sans même savoir pourquoi cela avait commencé. Quoiqu’il arrive ils étaient plus amoureux que jamais et impatients d’accueillir leur petite fille.

Ce matin-là Natasha se réveilla déjà fatigué. Une vague de chaleur avait envahi la ville depuis plusieurs jours, la température ne baissait pas et cela commençait à rendre tout le monde dingue. Dormir devenait compliqué et on limitait les déplacements pour rester au frais le plus possible. On était samedi le jeune couple avait décidé de passer la journée chez eux à se reposer tranquillement. La future mère était actuellement allongée dans le canapé pendant que son petit ami préparait le petit déjeuner.


-J’espère que je ne t’ai pas réveillé à me retourner sans arrêt. J’ai déjà dû mal à dormir sur le dos alors avec la chaleur en plus c’est presque impossible.
-Chéri c’est bien plus la chaleur qui m’a empêché de dormir que toi. Vivement que la température baisse. Comment tu te sens ?
Interrogea le policier en posant deux assiettes remplie sur la table basse. Il avait cuisiné des œufs brouillés, du bacon avec deux grands verres de jus de fruit.


-J’ai mal au dos et j’ai l’impression d’être plus gonflée qu’un ballon de fête foraine mais je vais bien. Il faut que tu arrêtes de t’inquiéter pour moi. Le médecin a dit que ce genre d’inconfort était tout à fait normal en fin de grossesse, rassura la policière en se relevant pour s’asseoir à ses côtés.
-Je sais. C’est juste que c’est toi qui fais tout le travail et j’aimerais vraiment pouvoir t’aider un peu.


-Tu le fais déjà crois-moi. Je suis vraiment heureuse et je ne pourrais pas rêver mieux. Seulement, j’avoue qu’avec des jours comme celui-ci j’aimerais bien avoir un bouton « avance rapide » pour passer toute la partie pénible et pouvoir la tenir dans mes bras,
avoua la belle brune en déposant un baiser sur sa joue. Elle avait décidément trouvé l’homme parfait. Il passa un bras autour de ses épaules puis déposa un baiser sur son front.
-On pourrait demander à Patterson et son père. Je suis sûr qu’ils pourraient nous bricoler un truc, plaisanta son petit ami en commençant à manger. Cette remarque la fit immédiatement rire.


-Tu devrais éviter parce que ces deux-là sont vraiment capables de tout. J’ai un peu peur de ce que les filles m’ont préparé pour la fête. Elles ont beaux être adorables elles font très rarement dans la simplicité.
-C’est le moins que l’on puisse dire. Enfin je trouve ça touchant. Notre bébé va naître entouré de tellement d’amour que quoiqu’il arrive tout ira bien. Après tout, non seulement elle nous aura tous les deux mais en plus de ça elle va avoir tout un tas d’oncles et tantes complètement dingues qui ne cesseront pas de lui apprendre de quoi nous rendre fous. Puis elle aura aussi des grands-parents aimants et Bethany avec qui elle pourra faire les quatre cents coups.


-Je suis en permanence shooté aux hormones alors arrête avant de me faire pleurer,
maugréa la jeune femme avec la larme à l’œil. Les paroles de son petit ami étaient plus que joyeuses et réconfortantes seulement ne plus avoir le contrôle de ses réactions était une chose frustrante pour quelqu’un comme elle. Le policier lui sourit légèrement amusé puis ils continuèrent leur journée dans la bonne humeur.

Deux jours plus tard la température avait enfin descendu est tout le monde se sentait mieux y compris la future maman. L’équipe était retournée travailler et continuait à résoudre des enquêtes avec succès. Aujourd’hui on était mardi. La journée avait été relativement calme car ils venaient de boucler une enquête. Il ne restait donc plus qu’à terminer la paperasse. Jane et Patterson avait profité de cette accalmie pour planifier la baby shower de leur amie. Les trois femmes ainsi qu’Allison, sa belle-mère Hannah, la mère d’Edgar qui s’appelait Elizabeth, ses deux belles-sœurs et Afreen avaient prévu de se retrouver en fin de journée à l’appartement du jeune couple pour fêter l’arrivée du bébé.


-Sérieusement, je ne vais pas me faire bander les yeux pour rentrer dans mon propre appartement, râla-t-elle gentiment plus amusée qu’agacée.
-Une surprise est une surprise chérie et crois-moi tu ne vas pas être déçue, rétorqua la Marshall. Les deux amies étaient actuellement dans l’ascenseur de l’immeuble de l’hispanique à débattre de la folie de ses amies. Après avoir parlementé, Tasha rendit les armes et accepta la requête. Quelques minutes plus tard elles arrivèrent à destination. Zapata entendit la porte s’ouvrir puis se laissa guider jusqu’au milieu de la pièce principale. Quand elle ouvrit les yeux la future mère put voir que son salon avait été décoré à l’aide de tout un tas d’accessoires multicolores (ballons, bannières, cadeaux et autres). Elle put également constater que des personnes chères à son cœur étaient présentes.


-Mon Dieu mais vous êtes folles d’avoir fait tout ça ! S’exclama-t-elle touchée. Elle salua toutes les personnes présentes puis la petite fête commença. Les jeunes femmes discutèrent de tous et rien pendant un long moment.
-Je n’arrive pas à que ça fait seulement sept mois que … Enfin, j’ai l’impression d’avoir vécu 4 vies en si peu de temps que s’en est dingue, avoua la future mère un sourire aux lèvres.


-Ce n’est pas étonnant votre situation a beaucoup évolué. Il y a encore six mois tu étais célibataire, à essayer de cacher tes sentiments pour Reade et à vomir tout ce que tu ingérais sans même savoir que tu étais enceinte et aujourd’hui vous vivez ensemble en préparant la venue de votre fille. Il y a plus doux comme transition, s’exclama Jane ironiquement.


-C’est plutôt bien résumé. À l’époque, jamais je n’aurais imaginé que les choses allaient tourner ainsi mais désormais je ne voudrais pas que ça en soit autrement, sourit-elle en caressant son ventre très arrondi. Ses amis s’attendrirent à cette remarque. La conversation allait de bon train et progressivement elles en vinrent donc à parler de la vie amoureuse de la dernière célibataire du groupe.
-Tu avais raison au sujet de Conrad. Il est vraiment génial. Au début j’étais sur la réserve mais il a vraiment tout fait pour me mettre à l’aise. En plus, quand je lui ai parlé de David et de Borden il a été très attentif et compréhensif.


-C’est bien, tu mérites quelqu’un de bien qui aient vraiment envie de s’engager et pas un rigolo,
fit remarquer la jeune tatouée compatissante.
-Je suis tout à fait d’accord mais maintenant que tu as réussi à baisser la garde moi je veux des détails croustillants … Tu n’as pas le droit de dire non, c’est ma fête.
-Ce n’est pas qu’une question de volonté. Le fait est qu’il n’y a encore aucun détail vraiment croustillant à partager,
confessa l’informaticienne timidement.


-Attentif et patient alors celui-là garde le parce que ce genre d’homme devient une espèce rare, annonça l’agent Night de manière sarcastique.
-Je confirme. Enfin même si ça n’a pas toujours été facile je trouve que l’on s’en est finalement plutôt bien sorti sentimentalement parlant … Comment étais mon père quand il était plus jeune ? Mon Dieu j’ai encore du mal à me faire à ce titre, demanda la brune en se tournant vers sa belle-mère, murmurant sa dernière phrase.

-Ton père a toujours été un romantique. On a été amis pendant un long moment avant qu’il fasse le premier pas. Personnellement je pensais juste que je ne l’intéressais pas. Finalement, il a mis pas mal de temps à me demander de sortir avec lui mais après ça je peux t’assurer qu’il a fait les choses biens. Le soir de notre premier rendez-vous il avait vraiment fait les choses biens avec des fleurs, des chocolats et un restaurant adorable. Michaël a toujours été un vrai gentleman.


-Ok, alors on a trouvé d’où tu tiens ton côté fleur bleu,
fit remarquer l’épouse du plus jeune de ses frères avec l’approbation de toutes les personnes présentes.
-Je ne suis absolument pas fleur bleue et je ne l’ai jamais été. Crois-moi et même si l’on s’est rattrapé depuis, la manière dont on a conçu ta nièce était loin d’être aussi romantique qu’un film pour adolescent.
-En fait, tu ne nous as jamais raconté comment vous en étiez venu à … Enfin tu vois quoi ?
Demanda Jane de manière gênée. Les deux autres policières hochèrent immédiatement la tête, avides de détails croustillants.


-Vous n’êtes pas croyables. Je ne pourrais jamais regretter cette nuit-là mais vous savez toutes très bien que les semaines qui ont suivis n’ont pas particulièrement été un vrai conte de fée. C’était juste après l’affaire Borden. J’avais merdé, j’étais déprimée et très ivre. Il est arrivé au bar en étant adorable, comme à son habitude, et je n’ai pas pu m’empêcher de lui dire que je l’aimais. Quand j’y repense c’est vraiment sorti tout seul. Sur le moment il ne l’a pas bien pris et il est parti. J’ai bu pendant un long moment puis je suis rentrée, en taxi bien évidemment. À peine quinze minutes après mon retour il a frappé à ma porte lui aussi complètement soul. On a commencé à parler. Ce nétait pas vraiment une dispute même si c’était animé. C’est comme si toute la frustration et les non-dits des dix dernières années étaient en train de ressortir. Après un petit moment il m’a embrassé sans prévenir puis vous connaissez la suite, raconta Natasha en pointant du doigt son ventre.


-Attend vous vous êtes tourné autours sans qu’il ne se passe quoi que ce soit pendant 10 ans. Tu m’étonnes que vous fussiez frustrés ! Fit remarquer la femme de son second frère de manière sarcastique. Cette remarque fit immédiatement rire le reste de l’assemblée.
-Même si votre histoire a été compliquée je maintiens que tu es une grande romantique. Après tout, j’ai entendu parler de diners aux chandelles, de ballades aux clairs de lunes et d’autres rendez-vous plutôt passionnée.
-Sur ce coup je plaide coupable. Enfin, je vous signale que l’on a une décennie de retard. Il faut bien se rattraper
, conclut l’hispanique de manière bon enfant, les yeux brillants de joies

Elles continuèrent à papoter un long moment puis vint le moment des cadeaux. Leurs amis et famille n’avaient pas lésiné pour gâter les futurs parents et leur bébé à venir. Il y avait différents accessoires pour enfant qui leur seraient très utiles dans les prochains mois, des vêtements pour enfants de diverses tailles et couleurs pour compléter la collection qu’ils avaient commencé mais aussi des vêtements post grossesse pour faire plaisir à la brune. Allie avait également réunis différents objets qui pourraient soulager Tasha pendant et après son accouchement.

Hannah et la mère d’Edgar leur avaient offert des bons pour des activités à réaliser en couple valable pendant deux ans après la naissance de leur petite fille. Les deux femmes plus âgées savaient d’expérience qu’il était important de continuer à faire des activités à deux même en ayant un enfant. Ils y avaient aussi une quantité innombrable d’autres cadeaux d’une utilité relative mais tous très mignons. Le reste de la soirée se déroula dans la bonne humeur puis vers l’heure du dîner les invités commencèrent à partir pour laisser le couple se retrouver. Edgar rentra à peine une dizaine de minutes après leur départ et en voyant l’état dans lequel était leur salon il se mit à rire.
 

-Il va vraiment falloir qu’ils arrêtent avec les cadeaux parce qu’on ne va plus avoir de place, fit-il remarquer en s’asseyant à ses côtés.
-Ce n’est pas faux. Enfin il y a des trucs très sympa dont certains sont pour nous.

-Hum intéressant, il va falloir que je les remercie … Est-ce que tu t’es bien amusée ? Interrogea son compagnon en la prenant dans ses bras.
-Oui c’était très sympa. On a papoté, mangé et Patterson a tenu à ce que l’on fasse le genre de jeu débile que l’on voit dans les films. Avant que tu demandes il y a des photos, rétorqua la jeune femme, sachant parfaitement qu’il allait avoir envie de connaître tous les détails. Le couple continua à parler pendant un long moment puis entreprirent de ranger ce qui leur avait été offert. Après cela les amoureux dinèrent et finirent par aller se coucher épuisés mais heureux. Comme Tasha l’avait dit à ses amies, ils avaient du temps à se trouver mais maintenant que c’était fait plus rien ne pourrait les empêcher de vivre leur amour à fond.

Publicités

Version fanfiction.net : https://www.fanfiction.net/s/13584568/1/Je-suis-amoureuse-de-toi

Laisser un commentaire

Avant de partir …

N’hésitez pas à jeter un œil sur mes différents articles et services avant de nous quitter

Rendez-vous sur 5 euros pour disposer de tous mes microservices.

%d blogueurs aiment cette page :