Je suis amoureuse de toi : Fanfiction Blindspot (4) chapitre 2

Présentation

je suis amoureuse de toi

Titre : Je suis amoureuse de toi

Résumé : Quelques semaines après avoir avoué ses sentiments à Reade Tasha se sent mal. Cette nuit-là ils ont fait une erreur. Elle ne le regrettait pas, bien au contraire, mais il allait se marier et elle l’avait définitivement perdu. Seulement cette nuit allait avoir de plus grandes conséquences qu’ils ne l’avaient imaginé.

Publicités

Histoire « Je suis amoureuse de toi »

Chapitre 2 : 7 semaines de grossesse

Deux jours avaient encore passé depuis cette douce reprise de contact entre les deux amies. La brune était maintenant à 7 semaines de grossesse et la blonde commençait à lui montrer des signes de pardon.

Tasha se sentait beaucoup mieux. Elle était toujours épuisée mais elle dormait davantage. Son médecin l’avait prévenu que cela était courant durant le premier trimestre. Ces nausées étaient elles aussi bien présentes mais pas insurmontable après quelques changements dans son alimentation.

Cependant Zapata était loin d’avoir trouvé le courage de parler à Reade. Rien que l’idée l’angoissait au plus haut point. Après tout ça faisait presque deux mois qu’ils ne s’étaient pas adressé la parole pour autre chose que le travail. Comment était-elle censée lui parler de ses sentiments ? Comment lui dire qu’ils allaient avoir un bébé ?

Enfin pour l’instant la policière ne se précipitait pas. S’il y avait bien une leçon apprise en décidant de garder son bébé c’était de mieux prendre soin d’elle. Désormais sa santé et son bonheur avaient une influence sur une seconde personne. Le fait est que cela lui redonnait un espoir perdu depuis bien longtemps.

C’était une journée comme les autres. Ils avaient une affaire en cours et le reste de l’équipe était sur le terrain avec Rich, pour l’expertise informatique. Les deux jeunes femmes étaient donc seules dans le laboratoire en train d’analyser les informations collectées par leurs coéquipiers.


-Je voulais te remercier pour l’autre jour. Les bonbons calment bien la nausée et dans ces moments-là les gâteaux m’évitent de mourir de faim, expliqua Natasha à voix basse afin d’éviter de se faire entendre.

C’était la première fois depuis leur dispute qu’elle lui adressait la parole pour parler de leurs vies privées mais la jolie brune était prête à prendre un risque pour retrouver son amie perdue.


-Tant mieux, tu n’avais pas l’air très bien en ce moment et je me suis dit qu’avec ça tu irais mieux, répondit-elle avec compassion. Ces dernières semaines l’état de santé de son amie était apparu plutôt inquiétant. Tout avait pris sens quand elle avait compris pour Edgar et le bébé.

-Patterson je …
-S’il te plaît tais-toi. Ça m’a pris du temps et beaucoup de discussion avec Jane mais j’ai finis par comprendre ta décision. On va y aller en douceur et voir comment ça tourne, d’accord ?
Interrogea l’informaticienne en se tournant pour la regarder dans les yeux.


-Tous ce que tu veux, acquiesça la brune ravie. Elle ne savait pas s’il s’agissait du soulagement ou de la fatigue mais elle se sentait assez faible et son pouls s’était sensiblement accéléré.
-Est-ce que tu sais comment tu vas lui dire ? Questionna la blonde légèrement curieuse. Étrangement elle avait l’impression que tout finirait par s’arranger pour ses coéquipiers.


-Ok, à ce que je vois tout le monde a compris ce qu’il s’est passé entre moi et Reade. D’ailleurs tu n’as même pas eu besoin d’aide pour comprendre que j’étais enceinte. Est-ce que je dois m’attendre à ce que Rich soit également au courant ? Questionna l’hispanique de manière sarcastique.


-Je ne pense pas. Cela faisait un moment que je m’en doutais après j’ai réussi à faire cracher le morceau à Jane. Enfin ne lui en veut pas trop j’ai réussi à être persuasive. Sinon tu n’as pas répondu à ma question.


-Le truc c’est que j’en ai aucune idée. À chaque fois que j’y pense ça m’angoisse. Je ne lui mentirais pas et je vais finir par lui dire que c’est son bébé. Je te le promets. De toute façon il va vite le comprendre. Seulement je ne sais pas vraiment de quel manière je vais le faire,
commença-t-elle en paniquant. La policière se sentait bizarrement assez mal.


-Aucun de vous d’eux n’a jamais été doué pour communiquer alors vu l’énormité de la situation c’est si tu n’étais pas stressé que ça me préoccuperait.


-C’est bien plus que ça. Avant qu’on ne … Enfin même si on était ivre, ce soir-là je lui ai avoué que j’étais amoureuse de lui depuis longtemps. Je ne sais pas si c’était dû à l’alcool mais lui aussi m’a dit qu’il m’aimait. Je ne l’obligerais jamais à s’occuper d’un bébé dont il ne voudrait pas seulement rien que l’idée que cette nuit ne représente rien pour lui alors qu’elle va changer ma vie à bien des aspects c’est terrifiant.


-Mon Dieu, ma pauvre tu es toujours complètement folle de lui. J’imagine que tu as déjà réfléchi à tous ce que ça impliquait d’avoir un bébé. Seulement est-ce que tu as vraiment pensé à ce que ça pourrait te faire d’avoir SON bébé si jamais il n’en avait pas envie ? Est-ce tu pourrais rester dans l’équipe dans ce cas ?


-Sincèrement, je ne pense pas. Ça serait bien trop douloureux de le voir continuer sa vie et se marier alors que je devrais élever notre enfant seule. J’y ai bien réfléchi et je veux vraiment avoir ce bébé mais je ne pourrais pas le faire dans de bonne condition si je dois sans cesse serrer les dents et ressasser le passé.


-Je peux comprendre. Écoute-les voilà alors nous reprendrons cette conversation plus tard ainsi que toutes celles que l’on doit encore avoir avec Jane. Dans tous les cas on va trouver un solution. Je couvre tes arrières tu couvres les miennes, même si l’on n’est pas toujours d’accord sur la méthode,
expliqua Patterson bienveillante en montrant leurs amis sur les écrans de contrôle.

Une dizaine de secondes plus tard ils entrèrent dans la pièce prêt à débriefer mais Tasha ne se mêla pas à la discussion. Alors que la précédente conversation aurait dû l’aider ses palpitations, maux de têtes et nausées empiraient à chaque seconde.


-Tasha ? Tasha est-ce que ça va ? Interrompit Jane en voyant la pâleur de sa collègue. Le reste de l’équipe se tourna ainsi vers elle inquiets. 


-Non, je ne crois pas, souffla-t-elle faiblement, une main sur sa poitrine. Kurt lui apporta précipitamment une chaise en voyant que ses jambes étaient en train de la lâcher. Seulement elle était en train de perdre connaissance alors ils décidèrent de l’allonger sur le sol.


-Je vais chercher une équipe médicale. Il faut qu’elle aille à l’hôpital, annonça Rich en se dirigeant vers l’infirmerie. Depuis l’attaque de Sandstorm tout un service avait été prévu pour soigner le personnel de l’immeuble ou les emmener dans une clinique le plus rapidement possible.

Reade, complétement paniqué, oublia Megan, sa culpabilité et toutes les réticences des dernières semaines. Il se plaça à ses côtés, juste en face de la femme de son meilleur ami.


-Tash’ est-ce que tu m’entends ? Il faut que tu restes éveillée, implora-t-il complètement perdu. Le directeur adjoint avait beau s’être comporté comme le pire des crétins durant les derniers mois jamais il ne pourrait supporter de la perdre.

Pendant plusieurs minutes ils tentèrent de la maintenir réveillé jusqu’à la venue d’une ambulance. À leur arrivée Zapata bougeait à peine et toute l’équipe était morte de peur. Ils la mirent sur une civière immédiatement après avoir vérifié ses constantes.


-Est-ce que vous lui connaissez une maladie ou des symptômes préexistants qui pourraient expliquer son malaise ? Demanda l’ambulancier juste avant de l’emmener. Ses deux coéquipières échangèrent un regard hésitant puis durent se résoudre à lâcher le morceau, pour le bien être de leur amie.


-Elle est enceinte, d’environ sept semaines, confessa Jane très inquiète. Son mari ainsi que sa collègue se tournèrent immédiatement vers leur directeur adjoint pour observer sa réaction. Le jeune homme fixa le brancard absent. Complètement perdu dans ses pensées il suivit ses amis qui eux-mêmes se lancèrent à la suite de l’ambulance emmenant leur partenaire en direction de l’hôpital.

Il resta silencieux pendant tout le trajet incapable de formuler un mot ou une pensée cohérente. Une quinzaine de minute plus tard ils arrivèrent à destination, s’annoncèrent à l’accueil et s’installèrent dans la salle d’attente. Edgar s’était assis à l’écart du groupe et Weller ne put s’empêcher de le rejoindre.


Je suppose que tu le savais, tout comme Jane et Patterson. Pour l’amour du ciel pourquoi vous ne me l’avez pas dit ?
-C’est tous ce que tu as en tête maintenant ?
Questionna Kurt surpris par sa remarque.


-Bien sûr que non ! Je viens d’apprendre que j’allais avoir un bébé. Sauf que ça ne va peut-être pas être le cas vu que dieu seul sait ce qui est en train de se passer maintenant. J’ai trompé ma fiancé mais je me sens tellement coupable que je n’arrive pas à rompre. Ce que je devrais quand même faire vu que la femme que j’aime est dans cette salle d’examen. Le pire c’est qu’elle doit me haïr vu que je me suis barré avant qu’elle se réveille. Seulement c’est la seule pensé cohérente que j’arrive à formuler, débita le policier sans s’arrêter, complètement paniqué.

Son coéquipier le regarda plein de compassion, en comprenant qu’il allait devoir y aller en douceur pour l’aider à mettre de l’ordre dans ses sentiments.


-Patterson l’a deviné seule ce qui ne devrait pas être étonnant quand on la connait. Zapata est venu parler à Jane après l’avoir appris mais j’ai accidentellement entendu leur conversation. Je sais que tu dois être sous le choc mais elle nous a demandé du temps parce qu’elle est terrifiée. Tasha te l’aurait dit elle m’en avait assuré.
-Qu’est-ce qu’il va se passer maintenant ? Qu’est-ce que je suis supposé faire ? Et si elle perd le bébé ? Je n’arrive plus à réfléchir.


-Dans un premier temps nous allons attendre le médecin. Ensuite, quand tous sera plus calme tu vas devoir réfléchir et prendre une décision. Je sais que votre relation est incroyablement compliquée mais la vie est bien trop courte pour que vous perdiez du temps. Si tu l’aimes sincèrement il va falloir agir. Pour le bébé tout va dépendre ce qu’il va se passer mais pour être passé par là avec Bethany je te conseille de prendre ton temps avant d’en parler à Tash’. Je pense que s’il y a bien une chose dont elle va avoir besoin c’est de pouvoir compter aveuglement sur quelqu’un, sans arrière-pensée,
détailla l’ancien directeur adjoint avec simplicité.

Les deux amis continuèrent à discuter un moment, essayant de démêler toutes les émotions impliqués. De leurs côtés Patterson, Jane et Rich furent bien plus silencieux.


-Ça va aller ne vous inquiétez pas. Elle est du genre invincible, essaya l’informaticien en souhaitant rester positif.
-Je crois que tu ne comprends pas. Peu importe les erreurs qu’elle a faites Tasha a toujours pensé aux autres avant elle-même. Dernièrement elle a vécu tellement d’épreuve. Si elle perd ce bébé ça va la tuer, expliqua la jeune tatouée très inquiète. Ils se regardèrent tous angoissés et tristes puis restèrent silencieux.

Une vingtaine de minutes plus tard une doctoresse vint à leur rencontre.
-Est-ce que vous êtes la famille de l’agent Zapata ? Je suis son médecin traitant et son obstétricienne le docteur Hasquez, se présenta une brune d’environ trente ans.
-Oui, c’est nous s’il vous plaît, dites-nous qu’elle va bien, implora Patterson à deux doigts de la crise d’angoisse.


-Elle va bien. Nous l’avons stabilisé et avec du repos elle sera sur pied d’ici une petite semaine. La fatigue et les carences combinées à une grosse baisse de tension ont causés son malaise. C’est très impressionnant mais assez bénin, expliqua-t-elle en essayant de paraître la plus calme possible. Il lui paraissait plus qu’évident que ces personnes étaient très inquiètes pour leur amie. Elle souhaitait tout faire pour les rassurer.


-Et pour le bébé ? Ne pût s’empêcher de demander Edgar. Il ne savait vraiment pas quoi penser et dire qu’il était perdu était l’euphémisme de l’année. Seulement derrière toutes les complications et leurs difficultés de communication, l’idée que Tasha portait son enfant le rendait sincèrement heureux.


-Nous allons la garder monitorée jusqu’à demain matin par précaution mais le bébé va bien. Néanmoins sa grossesse semble présenter quelques facteurs à risque alors il va lui falloir du calme et du repos, tout du moins pour un temps.


-Est-ce que l’on peut la voir ?
Interrogea Weller après avoir poussé un soupir de soulagement. Lui aussi se doutait bien qu’une fausse couche l’aurait démoli. Sa coéquipière serait une très bonne mère et même si elle traversait une passe difficile il la connaissait suffisamment pour savoir que cela la ravissait.


-Elle est encore groggy alors n’y allez pas à plus d’un ou deux à la fois. Faites-moi savoir s’il lui faut quoi que ce soit. Je repasserais quand les effets des médicaments se seront dissipés, indiqua le médecin avant de les laisser seules.


-Vous devriez peut-être y aller toutes les deux le temps de voir comment Tash’ se sent, continua le policier. Reade s’apprêta à protester mais Jane le regarda d’une manière qui laissait peu de place à la contestation. Le duo se dirigea immédiatement vers la chambre sous le regard de leurs amis.


-Je sais que tu as très envie de la voir mais ce n’est pas une bonne idée que vous discutiez dans ces conditions. Elle a besoin de repos et toi aussi. Après tout, son idée de base était surtout de te préserver. Ça n’a pas vraiment réussi mais c’était son intention première.


-Tu as raison. Je ne veux pas la faire souffrir plus que je ne l’ai déjà fait et j’ai sincèrement besoin de réfléchir. Je vais rentrer mais si tu la vois s’il te plaît dis-lui que je … Enfin …
-Je sais et ne t’inquiète pas je vais faire passer le message,
rassura le jeune père en sachant très bien ce que son collègue ressentait, même si lui-même n’en était pas encore certain. Comme il l’avait dit, il était passé par là.

Pendant ce temps dans la chambre d’hôpital Zapata émergea difficilement. Quand elle reprit finalement conscience ses deux amies étaient à son chevet en train de lui tenir la main.
-Qu’est-ce qu’il s’est passé ? Où suis-je ? Comment va mon bébé ? Demanda-t-elle les idées embrumées. Dans l’incertitude la jeune femme commença à paniquer.


-Calme-toi, s’il te plaît. Tout va bien. Tu es à l’hôpital car tu as fait un malaise pendant le briefing mais le médecin nous a assuré que vous alliez bien tous les deux, expliqua calmement l’informaticienne. Immédiatement son amie se calma.


-Je vais aller la chercher pour qu’elle t’explique tout en détails mais elle nous a assuré que tu n’avais pas à t’inquiéter, continua Jane avant de sortir de la chambre. Elle revint accompagnée à peine deux minutes plus tard. Par la suite, la doctoresse lui expliqua la situation et lui prodigua plusieurs conseils.


-Si cela peut vous rassurer je peux vous faire passer une échographie. On ne verra pas grand-chose à l’image car c’est encore trop tôt mais vous pourriez avoir un aperçu et surtout entendre les battements de son cœur.


-Attendez, vous pouvez le faire. Ça me plairait beaucoup,
affirma Tasha en posant une main sur son ventre. Elle avait eu des difficultés à accepter sa grossesse mais maintenant rien ne la rendait plus heureuse.
-On va vous laisser pour l’examen, commença Patterson, consciente de l’intimité du moment.


-Non, restez. Je veux partager ça avec vous, interrompit l’hispanique souhaitant partager ce moment avec ses meilleures amies. L’obstétricienne revint avec l’échographe et commença l’examen. L’image n’était pas très représentative en raison du caractère récent de son état mais au bout de quelques minutes un son fort et régulier se fit entendre.

Immédiatement les trois jeunes femmes se sourirent émues. Natasha sentit les larmes lui monter aux yeux. C’était son enfant, un mélange d’elle et Reade. Toute la peine et la colère de ces dernières semaines ne comptaient plus. Elle allait être mère. Un sentiment de joie immense l’emplit. Rapidement, l’examen se termina et le trio se retrouva seul. Pendant une bonne dizaine de minutes elles discutèrent de la situation et du bébé à venir, sans prise de tête. En pleine conversation elles entendirent frapper à la porte.


-Hé, je sais que le médecin t’a recommandé du repos mais est-ce que l’on peut rentrer ? Questionnèrent Rich et Weller en chuchotant.
-Bien sûr, entrez. Je vais bien, ne vous inquiétez pas, rassura la policière en souriant, heureuse de voir ses collègues.
-Tu nous as fait une belle frayeur. Comment te sens-tu ?


-Je suis un peu fatiguée mais je me sens bien mieux. Enfin je devrais peut-être reconsidéré la question vu même Rich est resté,
plaisanta-t-elle pour détendre l’atmosphère. L’informaticien prit un air faussement offensé bien conscient que c’était une blague. Tout le monde se mit à rire.
-Encore une fois je suis désolée d’avoir été contrainte de révéler ta grossesse.


-Jane, arrête de t’excuser s’il te plaît. Tu étais inquiète et tu as agi en conséquence. J’aurais largement préféré faire mon annonce autrement mais tu as bien fait. Imagine que les ambulanciers m’aient donné un médicament qui ait mis en danger le bébé. Ça aurait pu bien plus mal tourner,
rassura l’hispanique largement consciente que cela avait été la meilleure chose à faire. Les deux amies se sourirent.


-J’imagine que c’est à ce moment-là que l’on doit te féliciter. Enfin que je dois te féliciter vu que je suis visiblement le seul idiot à ne pas avoir compris. Maintenant que tout le monde est au courant il faut que tu saches que Patterson a un problème d’achat. Cet enfant risque d’être pourrie gâté au maximum, blagua Rich avec bienveillance.

Les autres le regardèrent avec des yeux ronds mais Tasha se mit à rire en le remerciant. Son amie était effectivement une accro du shopping. Quant à Rich, c’était clairement un excentrique mais tous savaient qu’il avait un bon fond. Une ombre venait néanmoins éclairer ce joyeux tableau.


-J’imagine qu’il a tout de suite compris que c’était le sien. Comment est-ce qu’il l’a pris ? Ne put-elle s’empêcher de demander anxieuse.
-Je ne vais pas te mentir je pense qu’en ce moment tout le monde au bureau sait que tu es enceinte et au vue de la tension entre vous deux ce n’est pas très compliqué à deviner. Reade était choquée, c’est certain, mais il ne t’en veut pas le moins du monde. Il est perdu et il se sent coupable de t’avoir fait souffrir. Il voulait venir te voir mais je ne pense pas qu’il ait les pensées assez clairs pour que vous ayez une discussion constructive. Surtout que le médecin nous a bien précisé que tu avais besoin de repos. Après si tu veux le voir je peux le rappeler.


-Non tu as bien fait. Il faut qu’il prenne le temps de digérer la situation avant que l’on puisse parler. À moi aussi il m’a fallu du temps.
-J’en déduis que tu es sûr de ton coup. Tu vas vraiment avoir un bébé
, sourit Kurt visiblement ému. Après tout il avait toujours considéré Tasha comme sa petite sœur.


-J’ai pu entendre son cœur battre aujourd’hui. Je croyais que je l’avais perdu et ça m’a fichue une trouille d’enfer mais quand l’échographie a commencé et que j’ai pu le voir et l’entendre. C’était prodigieux, expliqua la brune avec émotion. Tous ses coéquipiers la regardèrent attendris.

Leurs deux amis avaient encore beaucoup de chemin à parcourir que ce soit en tant que futur parent ou pour retrouver leur lien endommagé. Seulement, ils étaient désormais confiants pour eux. Quoi qu’il arrive leurs sentiments étaient plus fort que tous. Cet enfant en était la preuve.

Publicités

Version fanfiction.net : https://www.fanfiction.net/s/13584568/1/Je-suis-amoureuse-de-toi

Remerciement

Si vous êtes arrivé jusqu’ici, merci pour votre attention et j’espère que la lecture vous à plus. Si vous avez des remarques ou des suggestions rejoignez-nous sur les réseaux sociaux, envoyez un mail à l’adresse indiquée ou contactez-nous à travers le formulaire. C’est avec plaisir que je répondrais à toutes vos questions et que je dialoguerais avec vous dans le but de vous aider mais aussi de m’améliorer.

N’hésitez pas à vous abonnez-vous à mon blog

Cliquez pour recevoir directement le nouveau contenu dans votre boîte de réception. Ainsi vous serez les premiers au courant de notre actualité, des histoires publiés mais aussi de nos dernières promotions et bons plans sur Etsy.

Laisser un commentaire

Recevez un cadeau dans votre boîte mail dans la semaine.

%d blogueurs aiment cette page :