Disparue : Fanfiction Blindspot (3) chapitre 25 et 26

Présentation

disparue

Titre : Disparue

Résumé :

Quand un membre de l’équipe chargé de travailler sur les tatouages disparaît l’équipe de l’agent Novak est chargée de l’enquête. Ses proches vont d’ailleurs en apprendre beaucoup sur leur collègue et sur leurs sentiments à son égard.  Situé pendant la saison 3 Blindspot et le final de la saison 1 de Gone.

Publicités

Histoire « Disparue »

Chapitre 25

Une fois la soirée terminée, nouveaux et anciens amis se saluèrent en se promettant de se revoir rapidement. En effet, après un long moment chacun rentra chez soi heureux d’avoir pris le temps de faire connaissance. Après ces au revoir Reade et Zapata, qui étaient inséparables depuis qu’ils s’étaient avoués qu’ils leurs sentiments, étaient donc parti en direction du parking près de chez leurs amis pour récupérer leurs véhicules. Ils étaient actuellement en train de s’embrasser intensément. La brune avait le dos contre sa voiture et ses mains étaient accrochés aux épaules de son partenaire. Elle en avait besoin pour ne pas s’écrouler tant la sensualité du moment rendait ses jambes flageolantes. Le jeune homme avait passé ses mains autours de sa taille, sous son chemisier, en profitant pour caresser sa peau. Ses délicats mouvements le long de ses flancs la rendait folle.


-Je n’ai aucune envie que cette soirée s’achève, murmura Edgar essoufflé après s’être écarté pour reprendre son souffle.
-Elle n’a pas à s’arrêter, tout du moins pas tout de suite, rétorqua malicieusement Tasha, redoutant légèrement que sa proposition soit trop audacieuse.
-Ton appartement ou le mien ? L’interrogea-t-il parfaitement conscient du sous-entendu.
-Lequel est le moins loin ?

À cette remarque le policier se mit à rire et lui prit la main. Ils montèrent dans la voiture en direction de son immeuble, qui était plus proche. Le trajet se déroula de manière silencieuse mais ce n’était pas un silence gênant. Au contraire l’ambiance était paisible et chaleureuse. Ils étaient bien l’un avec l’autre. Environ quinze minutes plus tard les deux jeunes gens arrivèrent à destination et montèrent dans l’ascenseur. Dès que les portes se refermèrent le jeune couple recommença à s’embrasser. Cette étreinte était bien plus douce. Elle résumait l’amour et la tendresse inexprimée depuis toutes ses années. L’hispanique s’écarta et plaça ses mains de part et d’autre de son visage en se mordillant sa lèvre inférieure.


-Je t’aime tellement, je n’avais jamais connu ça avant, avoua-t-elle en plongeant ses yeux dans les siens.
-Je ressens exactement la même chose c’est incroyable, lui répondit-il envouté. Main dans la main ils sortirent et se dirigèrent vers l’appartement du directeur adjoint. Il ouvrit la porte d’entrée, la laissa passer devant, referma la porte, la fit se retourner en la prenant par le poignet et l’embrassa avec une fougue à couper le souffle. Au bout de quelques minutes Zapata se retrouva planqué contre la porte à profiter de la sensation de ses lèvres qui se baladaient sur la peau de son cou. Il la cajolait, lui murmurait des mots doux, pinçant sa peau au rythme de ses soupirs.


-Ed’, murmura la jolie brune étourdie par tant de délicatesse et de plaisir. Personne n’avait jamais été aussi attentionné avec elle. Être au centre de l’attention était inédit pour elle mais la sensation était grisante.
-Tu es sûre ? Interrogea Reade incertain. Le désir était à son comble pour le jeune homme. Plus d’une fois il avait rêvé de lui faire, l’amour, de la sentir tremblante de plaisir pour lui faire comprendre qu’elle était son monde mais ce moment qu’ils étaient en train de vivre était bien au-dessus de toutes ses espérances. Seulement il voulait s’assurer que sa partenaire en était au même point.


-Je n’ai jamais été aussi certaine de toute ma vie, assura la jeune femme émue. Elle pouvait sentir son désir contre elle. Néanmoins il était prêt à tout arrêté et faire passer son bien être en premier. Pour la première fois elle se sentait totalement en sécurité et libre de lâcher prise.

Tendrement, elle déposa ses lèvres sur les siennes tout en faisant glisser sa veste au sol. Au même rythme, elle s’attaqua aux boutons de sa chemise. Sans cesser de s’embrasser et en continuant leur effeuillage ils avancèrent vers la chambre. Pendant le trajet Edgar lui avait retiré sa veste ainsi que sa blouse. Les deux amants ne portaient plus que leurs sous-vêtements et leurs pantalons respectifs lorsqu’ils arrivèrent à destination.

Avec la plus grande délicatesse il l’allongea sur son lit et se plaça au-dessus, ne faisant reposer qu’une partie de son poids sur elle. Reade se recula un peu et l’admira. Elle était tellement belle que s’en était irréel. Il n’aurait jamais imaginé avoir la chance de la tenir dans ses bras, de l’embrasser et de l’aimer comme il en avait toujours rêvé. Il comptait bien se consacrer entièrement à elle pour lui montrer l’étendue de ses sentiments. Tasha était bouleversée par tant de convoitise et elle fondit littéralement quand il s’approcha d’elle une nouvelle fois.

Le policier, incapable de retenir son désir plus longtemps, se pencha à nouveau et recommença à l’embrasser dans le cou. Le jeune homme avait bien compris que c’était son point faible et il comptait bien s’en servir. Il remontait jusqu’à son oreille, traçant sensuellement un chemin à l’aide de ses lèvres, pinçant sa peau au passage et mordillant son lobe. Elle n’était plus capable de se concentrer. Le plaisir qu’il l’envahissait lors de simples baisers était bien plus fort que ce qu’elle avait connu auparavant.

La brune frémissait d’anticipation en imaginant ce qu’approfondir leur étreinte pourrait lui faire ressentir. Zapata inversa leurs position et commença à explorer chaque partie de ce corps si souvent désiré. Elle posa sa bouche sur chaque parcelle de peau découverte du torse de son amant. À son tour, sa respiration s’accéléra sous l’effet de ses caresses et il sentit son membre se tendre encore plus qu’il ne l’était déjà. En arrivant au niveau de sa ceinture elle remonta subitement vers son visage. Leurs lèvres étaient comme aimantés, incapables de se détacher tellement leurs contacts étaient agréables, enivrants. Ils étaient incapables d’arrêter de s’embrasser ou de se toucher.

Ils continuèrent leur étreinte pendant quelques minutes, prenant le temps de découvrir le corps de l’autre ainsi que leurs points sensibles quand Edgar la retourna une nouvelle fois, faisant en sorte d’être sur le dessus. Il fit descendre ses mains le long de ses flancs avec une lenteur insupportable puis déboutonna son pantalon en appliquant une légère pressions sur son bas ventre. Tasha ne put retenir un gémissement en sentant une vague de plaisir monter en elle. Complètement étourdit elle le sentit faire descendre son jean le long de ses jambes puis le vit en faire de même avec le sien.

Quand leurs intimités uniquement séparés par de fins sous-vêtements rentrèrent en contact un grognement sortit de leurs bouches. Soudain l’hispanique sentit qu’il dégrafait son soutient gorge. Quelques secondes plus tard le jeune homme fit descendre ses lèvres le long de son cou jusqu’à ses seins. Il les mordillait, les léchait, embrasait la moindre parcelle de cette poitrine si souvent désirée. Il titillait ses tétons dressés par le plaisir, pinçant le droit, le frôlant à l’aide de ses doigts pendant que de ses lèvres il embrassait l’autre, le cajolait. Zapata était complètement étourdie par toutes ses sensations. Ses caresses, ses mains et sa bouche sur sa peau la rendait folle.

Reade continua en déposant une multitude de baisers le long de son ventre puis descendit vers son intimité. Il lui enlevait sa culotte puis l’embrassa avec douceur. Pendant plusieurs minutes de faire grimper le plaisir à l’aide de ses doigts et de sa langue. Il introduisit un doigt en elle pendant que sa langue tournait autour de son clitoris. En la voyant commencer à perdre le contrôle, en entendant ses cris devenir plus fort, sa respiration s’accélérer le brun en ajouta un second puis un troisième en continuant à les faire tourner au même rythme, la rendant complètement folle.


-Plus vite, supplia-t-elle au bord de l’explosion.
-A vos ordres, répondit-il souriant. Il accéléra ses mouvements progressivement en la sentant perdre pied. La jeune femme était dans un autre monde. Le plaisir irradiait tout son être et plus rien n’avait d’importance. Ses mains étaient sur la nuque de son amant et tous ce qu’elle était capable de faire était de profiter.
-Oh oui mon Dieu, oui, se mit-elle à crier à peine une minute plus tard.

Il sentit la sentit se contracter sous ses doigts et la vit se mettre à trembler de plaisir. Elle ne mit pas longtemps à atteindre l’extase et l’orgasme qui s’empara d’elle était bien plus puissant que tous ce qu’elle avait connus. Quand il la vit se détendre le jeune homme remonta pour l’embrasser tendrement. Pendant quelques minutes ils firent redescendre la température, amoureusement enlacés en continuant avec leurs douces caresses. Puis sentant son érection contre elle Tasha s’empressa de lui enlever son caleçon pour le prendre en main. Reade grogna de plaisir à ce contact tout en continuant à caresser le corps de sa belle.

Sachant qu’il n’allait pas tenir bien longtemps il lui écarta les jambes et lui silencieusement demanda son accord. Il la pénétra lentement et tendrement puis il s’arrêta pour lui donner le temps de s’adapter à sa présence. La jolie brune gémit en le sentant entrer en elle. Aucun de ses précédents compagnons n’avait été aussi doux et prévenant. Habituellement ils faisaient passer leur plaisir avant le sien mais là c’était tout l’inverse. Reade n’avait d’yeux que pour elle. Il était tendre, délicat et attentionné. Il se mit à bouger doucement tout en l’embrassant et Zapata perdit pied à nouveau. Les sensations étaient grisantes.  Les vas et viens commencèrent et Tasha noua ses jambes autours de la taille de son amant pour plus de confort. Ils bougeaient en harmonie sans jamais se lâcher du regard.

Edgar pouvait sentir les ongles de sa compagne se planter dans son dos. Plus le temps passait plus le feu qui les animait devenait intense. Leurs mouvements se faisaient plus désordonnés. Leurs gémissements devenaient des cris francs et puissants. Leurs baisers et leurs regards étaient remplis d’amour. Bientôt ils ne résistèrent plus et lorsqu’Edgar senti les parois intimes de son amantes se resserrer sur lui il atteint le septième ciel. Dans le même temps que la jeune femme était transportée par son deuxième orgasme. Après être redescendu de leur nuage les deux jeunes gens s’écroulèrent l’un à côté de l’autre et s’endormirent l’esprit encore embrumé par le plaisir.

Ils avaient attendu des années avant d’assouvir leurs pulsions mais cette nuit d’amours était la plus incroyable qu’ils n’avaient jamais connu. C’était bien plus qu’une incroyable partie de jambe en l’air, c’était le témoignage de leur amours, de leur complicité. Une chose était certaine c’était que désormais il ne laisserait plus rien les séparer.

Publicités

Chapitre 26

Le lendemain matin Edgar fut, une nouvelle fois, le premier à émerger. Ce n’était pas étonnant car sa coéquipière n’avait jamais été du matin et il ne pensait pas que ça serait près de changer. Le jeune homme ne réalisait toujours pas tout ce qu’il s’était passé durant les dernières vingt-quatre heures. Son impulsivité ne lui avait finalement pas nuit. C’était même tout le contraire. Il n’en revenait pas qu’une femme aussi merveilleuse que Natasha puisse être amoureuse de lui.

Néanmoins le directeur adjoint prenait en considération le fait qu’elle devait ressentir la même chose et que ce manque de confiance personnel leur avait fait perdre un temps précieux. Reade baissa la tête et observa femme dans ses bras en souriant. Elle était incroyablement belle. Il ne se lasserait jamais de l’admirer. Cette nuit avait été merveilleuse, à tous les aspects. Ils avaient été dans une communion parfaite.

Leur union, ce plaisir incommensurable avaient été le témoignage d’un amour puissant bien trop longtemps réprimés. En tournant la tête vers le radio réveil l’afro américain réalisa qu’il était temps de la réveiller s’ils voulaient avoir le temps de se préparer. Avec délicatesse il commença à faire de petits mouvements contre sa peau tout en déposant de tendre baiser dans son cou. La jolie brune se mit à remuer puis ouvrit les yeux en souriant. Elle se retourna, passa ses bras autour de son cou et lui rendit son baiser.


-Salut, murmura le jeune homme en collant leurs fronts.
-Salut, répliqua-t-elle en fermant les yeux, appréciant la douceur de ce réveil. Le jeune couple continua cette tendre étreinte pendant plusieurs minutes.
-Je t’aime.
-Je t’aime aussi. Ed’, cette nuit était vraiment incroyable.
-Je suis assez d’accord,
rétorqua-t-il malicieusement.
-Non mais je suis sérieuse. Enfin c’était vraiment sensationnel mais ce n’est pas ce que je veux dire, expliqua Tasha. Elle s’apprêta à commencer une nouvelle phrase quand il l’interrompit.


-Je sais, moi aussi, affirma Reade en lui faisant comprendre qu’il ressentait la même chose qu’elle. Ils continuèrent à discuter pendant un cours moment puis se levèrent préparer un petit déjeuner. Le jeune couple mangea en amoureux.
-Il faut que l’on passe chez moi avant d’aller travailler pour que je puisse me changer et prendre deux ou trois choses.
-Oui et aussi chez Jane et Kurt pour récupérer ta voiture. Avoir deux voitures sera plus pratique si l’on a une enquête. Ce n’est pas que je veuille me cacher au contraire mais il faut que l’on reste …


-Professionnels je suis complètement d’accord ne t’inquiète pas. On a toujours bien fonctionné ensemble et pour rien au monde je ne voudrais gâcher ça. Quand on est au travail rien ne change que notre relation soit publique ou non. On continue à agir normalement. Parfois ça voudra dire que l’on sera en désaccord. En tant que directeur adjoint tu devras prendre des décisions qui n’iront pas dans mon sens et parfois on sera sur le terrain dans des situations très dangereuses mais je ne veux aucun traitement particulier.
-Je te le promets. Ce qui s’est passé hier n’arrivera plus jamais. J’ai laissé mon inquiétude prendre le dessus et même si je ne regrette absolument pas ce qui est arrivé par la suite je n’ai pas pris la bonne décision.


-J’aurais aussi été terrifiée à ta place mais si ça doit se reproduire, si l’un de nous est blessé ou part sur une mission risquée, on en parle, on communique,
proposa l’hispanique en lui volant un baiser. Ils étaient maintenant dans la cuisine, en train de faire la vaisselle. Parler de leurs sentiments et de leur situation aussi ouvertement était inédit pour eux mais très réconfortant. Tous ce qu’ils avaient traversé, toutes les épreuves et les peines mais aussi de bonheur et de joie les avaient menés à ce moment. Ils se sentaient plus fort que jamais.

Heureux d’avoir mis les choses à plat ils se préparèrent dans la bonne humeur puis partirent en direction de l’appartement de la jeune femme. En sortant de l’ascenseur ils purent voir sa jeune voisine en bonne compagnie.
-Non mais j’hallucine ce n’est vraiment pas trop tôt.
-Qu’est-ce qui se passe
? Interrogea Edgar intrigué
-Tu vois l’homme à la veste kaki en train d’embrasser Amanda, commença Tasha en souriant malicieusement.
-Oui pourquoi, tu le connais ? Continua-t-il incapable de distinguer plus de détail à cette distance. Ils avancèrent tranquillement.


-Si l’on considère que c’est mon petit frère on peut dire ça, expliqua la brune. Reade la regarda et sourit malicieusement. Une fois arrivée devant le nouveau couple elle se racla la gorge. Ils se séparèrent immédiatement gènes.
-Hé sœurette comment ça va ?
-Je vais très bien et toi aussi à ce que je vois,
taquina-t-elle gentiment. Amanda et le policier se mirent à rire devant la joute verbale.
-Effectivement ça va bien. Ce n’est pas que je m’ennuie mais je vais être en retard alors à plus, rétorqua Luke en embrassant légèrement la blonde.
-On se voit plus tard. Toi et moi on se fait une soirée entre fille très rapidement, murmura-t-elle à l’étudiante.
-Oui je confirme, rétorqua la jeune femme en regardant son accompagnateur de manière appuyée. Elles se mirent à rire puis partirent chacune de leur côté.

Juste avant de se rendre à son travail, voyant que les deux amies étaient occupées, le jeune hispanique prit à part le petit ami de sa sœur.
-Tu as vraiment l’air d’être quelqu’un de bien et tu sembles tenir à elle alors je ne m’attarderais pas. Seulement Tasha a traversé l’enfer bien trop de fois alors même si je n’ai absolument rien contre toi si tu lui fais du mal je ne serais pas si gentil.
-Je comprends mais tu n’as pas à t’inquiéter. Je suis fou amoureux d’elle et je veux passer ma vie à ses côtés. Pour rien au monde je ne la ferais souffrir,
affirma Edgar parfaitement compréhensif.


-Je vois ça. Dans ce cas je peux aller travailler tranquillement, conclut Luke avant de saluer poliment son interlocuteur. Il était heureux de voir que sa grande sœur était tombée sur quelqu’un de bien. Elle avait enfin trouvé la paix qu’elle méritait.
-Qu’est-ce qu’il t’a dit ? Demanda Zapata en revenant quelques minutes plus tard après avoir récupéré tout ce dont elle avait besoin.
-Juste ce que tout frère qui se respecte aurait dit.
-Je vois.

La jolie brune leva les yeux au ciel et sourit touchée. Ils se rendirent ensuite chez leurs collègues pour récupérer la voiture laissé la veille puis allèrent travailler. La journée se passa tranquillement. L’enquête qu’ils avaient à résoudre relevait de la routine pour une équipe si performante. Entre interrogatoires, recherches de preuves, papotages et déjeuné entre fille animé de détails croustillants aucun des agents ne vit le temps passé. Natasha et Jane firent même leur possible pour que Patterson accepte l’invitation à dîner d’un jeune technicien, Lincoln. Une fois la paperasse terminé et l’heure de rentrée arrivé chacun partit de son côté. L’informaticienne alla prendre un verre entre amis avec Rich et Boston. Le jeune couple alla diner en ville puis termina la soirée par un bain en amoureux puis ils s’endormirent paisiblement.

Quant aux jeunes mariés ils rentrèrent chez eux, prêt à se faire un repas en amoureux.
-Je suis vraiment ravie pour Reade et Zapata. Ils avaient l’air tellement heureux aujourd’hui. Je trouve ça très impressionnant qu’ils arrivent à faire la balance entre professionnel et vie privée aussi facilement, commença Jane en mettant les assiettes sur la table.
-Honnêtement ça ne m’étonne pas plus que ça. Ils travaillent en gérant leurs sentiments depuis des années et les seules frictions qu’il y ait eu étaient dû à leurs frustrations et non à ce qu’ils ressentaient. Tout ça dure depuis bien avant que tu n’arrives dans l’équipe.


-C’est vrai. Tu n’as pas tort. Enfin ils semblaient vraiment apaisés. Je ne saurais pas comment décrire ça mais je suis contente que tout aille bien. J’ai l’impression que tout s’arrange.
-Je peux te dire ce qu’ils ressentent parce que j’ai ressenti la même chose quand tu es entré dans ma vie. J’ai toujours globalement été plutôt heureux avec mon travail, mes amis et ma famille. Seulement quand je t’ai rencontré c’est comme si j’avais trouvé la dernière pièce du puzzle. Reade et Zapata ont toujours réussi à maintenir un équilibre mais aujourd’hui ils sont plus qu’heureux. Ils sont enfin complets,
conclut Weller en l’enlaçant.


-Je t’aime et je veux que l’on fonde une famille, déclara subitement la brune plus amoureuse que jamais.
-Attend tu es sérieuse ?
-Absolument tu es ma moitié Kurt, autant que je suis la tienne et des enfants ne seraient que du bonus mais ça serait parfait. Je veux donner des frères et sœurs à Bethany.

Le sourire aux lèvres il se pencha vers sa femme et l’embrassa passionnément. Venant d’une famille dysfonctionnelle avec une enfance tumultueuse comme tous les membres de cette équipe être marié, avoir des enfants et un foyer plein d’amour était tous ce dont il avait toujours rêvé. Ils étaient pleinement heureux. Ils l’étaient tous et en fermant les yeux ce soir-là Jane se dit que peu importe les difficultés tout irait bien parce qu’ils étaient complets. Ils avaient tous trouvés leurs pièces manquantes.

Version fanfiction.net : https://www.fanfiction.net/s/13215022/1/Disparue

Publicités

Remerciement

Si vous êtes arrivé jusqu’ici, merci pour votre attention et j’espère que la lecture vous à plus. Si vous avez des remarques ou des suggestions rejoignez-nous sur les réseaux sociaux, envoyez un mail à l’adresse indiquée ou contactez-nous à travers le formulaire. C’est avec plaisir que je répondrais à toutes vos questions et que je dialoguerais avec vous dans le but de vous aider mais aussi de m’améliorer.

N’hésitez pas à vous abonnez-vous à mon blog

Cliquez pour recevoir directement le nouveau contenu dans votre boîte de réception. Ainsi vous serez les premiers au courant de notre actualité, des histoires publiés mais aussi de nos dernières promotions et bons plans sur Etsy.

Laisser un commentaire

Recevez un cadeau dans votre boîte mail dans la semaine.

%d blogueurs aiment cette page :