Disparue : Fanfiction Blindspot (3) chapitre 5 et 6

Présentation

disparue

Titre : Disparue

Résumé :

Quand un membre de l’équipe chargé de travailler sur les tatouages disparaît l’équipe de l’agent Novak est chargée de l’enquête. Ses proches vont d’ailleurs en apprendre beaucoup sur leur collègue et sur leurs sentiments à son égard.  Situé pendant la saison 3 Blindspot et le final de la saison 1 de Gone.

Publicités

Histoire « Disparue »

Chapitre 5

-James tu me traces cette fameuse lettre. Je veux savoir ce qu’il y avait dedans, tu as carte blanche. Kennedy tu t’occupes de retracer ses déplacements des dernières semaines. La scientifique analyse les preuves de l’appartement ainsi que les caméras de surveillances aux alentours. Quant à vous je sais que ça ne va pas vous plaire mais on doit vous interroger pour pouvoir effectuer un profil préliminaire de votre amie, annonça Franck à Jane, Patterson, Kurt, Reade et Rich.


-Est-ce que c’est vraiment obligatoire ? Je veux dire on ne sait rien de plus, demanda la brune peu familière des techniques d’investigations sur une disparition.


-Ça l’est la plupart du temps les gens remarquent des choses sans s’en rendre compte et je sais que vous êtes formés à ça mais croyez en mon expérience quand il s’agit d’un proche c’est très différent. En plus il nous est toujours utile de cerner la personnalité d’une victime d’enlèvement afin de déterminer le motif exact et parfois même le mobile de l’agresseur. Je comprends que ça soit perturbant mais ça pourrait s’avérer très utile, expliqua Kick sachant que comme elle la jeune femme n’était pas un agent du FBI entraîné mais une consultante.


-Bien sûr je comprends faites ce que vous avez à faire, répondit Jane. Kurt l’avait renseigné sur les capacités de cette équipe ainsi que leur taux de réussite. Il ne faisait aucun doute qu’ils étaient les meilleurs dans leur domaine. De plus l’état dans lequel ils étaient tous prouvait bien qu’ils n’avaient pas les idées suffisamment claires.
-Pour aller plus vite Bishop, Kick et moi-même allons vous interroger par petit groupe plutôt qu’individuellement.

Les trois agents commencèrent donc par interroger Jane, Patterson et Rich puis ils feraient de même avec Weller et Reade. Ils commencèrent par poser des questions de routine puis rentrèrent dans le vif du sujet.
Vous avez dit à Amanda avoir remarqué le fait que Tasha n’allait pas bien ces derniers temps qu’est-ce qui vous a fait pense ça ? Interrogea Franck en se tournant vers la jeune informaticienne et sa collègue. Ils avaient déjà établi que Rich et Zapata n’avait aucun lien personnel.


-Rien de particulier elle semblait avoir des difficultés à dormir et elle était plus renfermée mais c’était plus une impression qu’autre chose. Je ne pensais pas du tout que ça pouvait être quelque chose de grave je me suis dit que c’était en lien avec … Enfin je n’aurais jamais pensé qu’elle pouvait être en danger.
-En lien avec quoi ?


-Rien d’important sincèrement,
répondit la jolie blonde. Jane savait de quoi elle voulait parler et elle avait assez d’emprise sur Rich pour le faire taire seulement elle était réticente à l’idée de parler de la vie privée de sa meilleure amie surtout que ça n’avait réellement aucun lien.
-Ça ne coûte rien d’en parler, suggéra la brune à son amie. Elles se regardèrent d’un air entendu.
-Très bien mais ça n’a vraiment aucun rapport avec son enlèvement. Enfin dans tous les cas j’apprécierais si ça pouvait rester entre nous et rien qu’entre nous parce qu’il n’y a que Jane et moi qui sommes au courant.


-Tant que ce n’est pas vitale à l’enquête tous ce que vous nous dites restera dans cette pièce,
rassura John intrigué.
-Merci et Rich la consigne est aussi valable pour toi, ordonna l’informaticienne en se tournant vers son ami.
-Voyons tu me connais je suis une tombe. En plus je crois que je sais ce que tu vas dire, garantit l’ancien criminel en essayant de détendre sa collègue. Il n’était pas proche de Tasha mais cette fois-ci il sentait bien que c’était différent, que la situation était vraiment grave. Il connaissait aussi suffisamment l’équipe pour savoir que personne ne s’en remettrait si elle mourrait. Patterson leva les yeux au ciel puis repris son discours.


-Depuis plusieurs années déjà Tasha et Reade ont une relation assez ambiguë. Il y a quelques mois maintenant elle s’est rendu compte qu’elle avait des sentiments pour lui, des sentiments bien plus profond que de l’amitié. Sincèrement je pense que c’est bien plus ancien encore mais depuis que l’équipe a été reformé les choses ont changé et elle a enfin ouvert les yeux. Enfin il se trouve qu’il s’est fiancé depuis un mois et il lui a demandé d’être son témoin de mariage. Elle était déjà plutôt perturbée de devoir garder ses sentiments pour elle mais après ça elle était encore plus triste. Quand elle a commencé à perdre le sommeil j’ai pensé que c’était pour ça et ce n’est pas forcément faux mais quand j’ai entendu Amanda parler j’ai compris qu’il y avait plus.


-D’autres personnes sont au courant de ça ?
L’interrogea Kick peinée. Cette jeune femme n’avait manifestement pas eu la vie facile et encore aujourd’hui elle souffrait.
-Oui définitivement c’est plutôt évident en fait. Je ne sais pas ce que vous avez tous dans cette équipe mais ce n’est pas parce que vous êtes des agents super entrainé que vous êtes doué pour cacher vos sentiments, répondit spontanément Rich.com. Jane sourit faiblement puis prit la parole.


-Pour une fois je suis d’accord avec toi. Je n’en ai pas parlé avec mon mari mais ça ne m’étonnerait pas qu’il l’ait remarqué également. Honnêtement en dehors de Reade tout le monde l’a vu.
-Et elle n’a jamais pensé lui dire ?
Continua la blonde commençant à se sentir mal à l’aise. Elle n’aimait jamais fouiller dans la vie privé des victimes mais avec la jeune femme s’était encore pire. Elle semblait forte, indépendante et prête à tout pour faire le bonheur des autres y comprit sacrifier le sien. Kick la respectait et l’admirait.


-Absolument pas elle est persuadée que ce n’est pas réciproque et qu’il est bien mieux sans elle. Ce qui est idiot parce que quels que soient les sentiments de Reade il tient bien trop à elle pour lui faire du mal. Après tout il y a deux ans il était à sa place.
-Qu’est-ce que vous voulez dire par là ?
-Il a été blessé pendant un raid qui a mal tourné. Quand elle l’a ramené chez lui il l’a embrassé et lui a dit qu’il l’aimait. Comme elle n’a pas répondu il a dit que c’était les antidouleurs mais honnêtement je n’y crois pas une minute.
-Je ne suis pas sûr de comprendre pourquoi l’agent Zapata l’a rejeté si elle avait déjà des sentiments pour lui ?


-Disons que Tasha est le genre de personne bien plus effrayée à l’idée d’avoir le cœur brisée qu’à celle d’avoir une arme pointée sur elle ou de désamorcer une bombe sale en plein milieu de central parc,
répondit Jane attristée par ce constat.
-Est-ce que vous savez d’où ça pourrait venir ? Un traumatisme pendant l’enfance peut-être ou quelque chose en rapport avec sa famille ? Interrogea Bishop persuadé d’avoir une piste.


-Je n’en ai pas la moindre idée. Tous ce que je peux vous dire c’est qu’elle a deux frères, un neveu, une nièce et sa grand-mère. Pour le reste Tasha ne parle presque jamais ni de sa famille ni de son enfance, 
-Nous étions déjà au courant de l’existence de cette partie de sa famille ils devraient d’ailleurs arriver d’ici une petite heure seulement ce sont également les seules informations que nous avons pu trouver.


-Désolé mais on ne peut pas vous aider davantage. Je ne pense pas que Weller en sache plus en revanche demandez à Reade si Tasha s’est confiée à quelqu’un sur son enfance c’est bien lui,
suggéra Patterson en souriant faiblement. Elle se promit que dès qu’ils auraient retrouvé Zapata elle ferait en sorte que ses deux meilleurs amis se parlent. La jeune blonde ne supportait pas de les voir malheureux et au fond d’elle, elle savait qu’Edgar avait également des sentiments pour la brune. La jolie informaticienne n’imaginait pas un monde où ils n’étaient pas heureux tous les deux. Ils étaient totalement parfaits l’un pour l’autre. Elle ne pouvait également pas concevoir que Tasha ne revienne pas en vie. C’était inenvisageable.

Ils continuèrent de discuter plusieurs minutes puis l’équipe passa à l’interrogatoire de Reade et Weller. Comme à l’accoutumé ils posèrent des questions habituelles puis ils passèrent à des questions plus personnelles.
-Qu’est-ce que vous pouvez nous dire sur la famille de l’agent Zapata ? Demanda à nouveau John.
-Pas grand-chose en dehors de ce qui est dans son dossier. Je sais qu’elle n’a pas eu une enfance facile mais je n’ai vraiment aucun détail, commença Weller.


-Je sais que sa mère est morte depuis longtemps en revanche je ne sais rien de son père. Elle est assez proche de sa grand-mère puisque c’est elle qui l’a élevé depuis ses 14 ans. Je sais qu’elle est aussi protectrice avec ses frères étant donné qu’avant ça elle s’occupait d’eux seule. Elle adore littéralement son neveu et sa nièce même si elle ne les voit pas aussi souvent qu’elle le souhaiterait, sourit Edgar à cette dernière remarque. Elle ne pouvait s’empêcher de lui montrer chaque photographie d’eux qu’elle avait et de lui parlait de chacun de leurs exploits, blagues ou fou rire. Ça ne le dérangeait pas bien au contraire il trouvait ça adorable. Tasha avait l’air totalement détendue et heureuse dans ces moments-là. Il s’était même plus d’une fois pris à penser qu’elle ferait une super maman.


-Directeur adjoint Reade dans nos recherches nous avons vu que de toutes les personnes de l’entourage de Zapata vous étiez l’une de celle dont elle était le plus proche est-ce qu’il y a quelque chose de particulier qui vous reviendrez en mémoire et dont personne ne serait au courant ? L’interrogea Franck. Il souhaitait savoir où il se positionnait dans sa relation avec sa coéquipière afin de déterminer à qui la jeune femme aurait pu se confier.


-S’il vous plaît ne faites pas de cérémonie Reade ça ira très bien et non je ne pense pas. Honnêtement on était beaucoup moins proche depuis qu’elle avait démissionné pour rejoindre la CIA. On s’est disputé quand elle a décidé de partir et on ne s’est pas parlé pendant environ un an. Nous avons repris contact lors de la création de l’unité. Même si ça va mieux les choses sont différentes et elle se confie beaucoup moins.

L’agent Novak s’apprêta à lui poser une nouvelle question mais il fut interrompu quand James frappa à la porte puis rentra.
-La famille de l’agent Zapata est arrivée. J’ai eu l’occasion de parler avec ses frères. Ils pensent savoir ce que contenait la lettre.

Weller et Reade se regardèrent inquiet. Il savait que quoi qu’il arrive si le contenu de ce courrier avait terrorisé leur amie ce qui signifiait que quelque chose de terrible était en train de se passer. Tous ce qu’ils se demandaient c’est pourquoi n’avait-elle émis aucun appel à l’aide.
 

Publicités

Chapitre 6

Les cinq agents sortirent de la salle d’interrogatoire et tombèrent nez à nez avec deux hommes, deux femmes dont une plus âgée et deux enfants. Edgar reconnu immédiatement la famille de Zapata puisqu’il les avait vus en photo plus d’une fois.

-Vous devez être l’agent Novak. Je me présente Javier Zapata voici ma femme Karen et nos jumeaux Ricky et Elena, commença l’un des deux hommes.
-Luke, continua le deuxième plus froidement. C’était visiblement le plus jeune.


-Bonjour je m’appelle Rosa je suis la grand-mère de Natasha. Excusez le côté direct de mes petits fils mais nous sommes tous très inquiets, sourit faiblement la femme en essayant de garder la face. Elle était terrorisée à l’idée de perdre sa petite fille, comme elle l’avait toujours été depuis qu’elle était rentré dans la police mais cette fois-ci c’était différent. Si leur hypothèse était vraie il fallait la retrouver le plus rapidement possible car elle était probablement en train de vivre un enfer et ça finirait par la tuer.
-Il n’y a pas de soucis on comprend tout à fait. Si vous voulez bien nous avons une salle de conférence où l’on sera tous bien plus à l’aise pour parler, proposa Franck.


-Bien sûr en revanche on préfèrerait que les enfants n’entendent pas ce que l’on a à vous dire et on ne voulait pas les laisser seuls si … Enfin est-ce qu’il y aurait un endroit où ils pourraient rester …
-Évidemment je vais demander à un de nos techniciens de les surveiller et de leur donner de quoi s’occuper,
rassura Kennedy. Ils installèrent les enfants dans un coin avec de quoi colorier puis ils se rendirent tous dans la salle de conférence et s’installèrent.

-D’après ce que nous a dit notre collègue vous pensez avoir une idée de la personne qui a pu enlever Tasha. Est-ce que vous pourriez nous dire qui et pourquoi ? Interrogea calmement Kick. Les deux frères se regardèrent inquiets. Ils n’étaient pas tranquilles à l’idée de parler de l’enfance de Tasha devant ses collègues mais ils n’avaient pas le choix. La vie de leur grande sœur était en jeu.


-Nous avons reçu la même lettre que notre sœur, celle qui d’après vous l’a perturbé au point qu’elle a renforcé la sécurité de son appartement. Elle concernait la libération sur parole de notre père. Il était en prison depuis quinze ans et est sorti la semaine dernière, annonça le plus âgé, Javier. Surprit Jane, Patterson, Weller, Reade et Rich se regardèrent tour à tour.
-Vu votre tête je suppose que Natasha ne vous a jamais parlé de son père, fit remarquer Rosa en soupirant.


-Et ça t’étonne après tous ce que ce monstre lui a fait subir, commença le second frère en s’énervant.
-Luke, je sais que c’est dur et qu’il mérite encore bien pire mais tu dois rester calme et te concentrer. Tous ce qui compte c’est ramener ta sœur en vie. Je sais que Tasha détesterait ça mais on doit leurs dire, continua sa grand-mère en essayant de l’apaiser.
-Je sais. Je suis désolé c’est juste que …


-Ne vous excusez pas on comprend que cela doit être une épreuve très éprouvante mais votre grand-mère a raison. Nous avons de nombreuses pistes confirmant qu’il s’agit d’un acte personnel et devons tous savoir sur votre père pour déterminer les chances qu’il soit le ravisseur de votre sœur. Plus on en sera sur lui plus facilement nous le retrouveront,
déclara Kick en se voulant rassurante. Ils pouvaient tous voir que cet homme avait visiblement fait beaucoup de mal à ses enfants et c’était une très bonne piste à suivre même s’ils n’avaient pas la moindre idée de l’horrible vérité.


-Notre géniteur est un monstre. Il battait notre mère dès qu’il en avait l’occasion jusqu’à ce qu’il finisse par la tuer. On vivait dans un quartier où les flics ne passaient même plus alors ça a été classé en accident et on est resté sous sa garde. Nous sommes devenus ses nouveaux punchingballs. Il était en permanence ivre et complètement défoncé. On vivait dans un taudis et on n’avait presque jamais à manger.

Tasha faisait ce qu’elle pouvait pour prendre soin de nous parfois elle allait même jusqu’à voler de la nourriture dans des épiceries du quartier pour que l’on puisse se nourrir et même quand elle le faisait elle nous donnait tous alors qu’elle aussi elle mourrait de fin. La plupart du temps Tash’ se débrouillait pour encaisser les coups à notre place. Plus d’une fois il l’a laissé inconsciente, presque morte mais elle ne flanchait jamais. Elle était prête à tout pour nous protéger.

Un soir alors qu’elle avait quinze ans il est parti en vrille encore plus que d’habitude. Quand il a terminé elle respirait à peine et avec Luke on a vraiment cru qu’elle allait mourir. Les ambulances ne venaient plus alors on a piqué une voiture et on l’a emmené à l’hôpital. Les médecins ont réussi à la sauver mais ils n’ont pas cru à l’accident alors ils ont appelé les flics et notre grand-mère …


-Je n’étais pas au courant de leur existence jusqu’à ce que la police me prévienne mais quand j’ai appris que j’avais trois petits enfants dont une dans le coma et qu’il y avait des suspicions de maltraitance ça m’a fait un choc. Rapidement j’ai fait une demande de garde aux services sociaux et ils ont fait une enquête. C’est là que l’on a découvert tous ce que leur père leur faisait subir. Tasha s’est réveillé trois jours après son opération et quand la police l’a interrogé elle a fini par avouer qu’il ne faisait pas que la battre
, avoua la femme plus âgée avec des sanglots dans la voix.

Quand l’équipe comprit l’horrible vérité ils furent abasourdis. En particulier Reade et Patterson qui étaient les plus proches de jolie brune. Le jeune homme était horrifié que la femme dont il avait été amoureux et qui tenait toujours une place particulière dans son cœur ait vécu des choses aussi immondes. Il en avait envie de vomir mais il fit son possible pour maintenir les apparences.


-Elle ne l’avait jamais dit à personne mais il abusait d’elle depuis ses 9 ans et parfois quand il n’avait plus d’argent il la vendait à des dealers pour de la drogue ou de l’alcool. Quand la police l’a arrêté ils ont réussi à le faire plonger pour coup et blessures, tentative de meurtre et abus sexuelles sur mineur. Il a pris 20 ans à Rikers mais il est sorti 5 ans plus tôt soi-disant pour bonne conduite. À l’époque il avait promis qu’il se vengerait. Depuis que l’on a appris sa sortie on ne quitte plus nos enfants des yeux. Si Tasha avait l’air d’avoir peur ça ne pouvait être que de lui, termina Luke complétement abattu.

Toute sa vie il s’en était voulu de ne pas avoir pu protéger sa sœur. Même s’ils n’étaient que des enfants il se sentait coupable de l’avoir laissé tout prendre sur elle et de n’avoir pas vu l’enfer qu’elle vivait. L’agent Novak se tourna vers Kennedy et James afin de leur donner les instructions nécessaires à la poursuite de l’enquête puis continua l’interrogatoire.

-Je me doute que Natasha a beaucoup d’ennemis par son métier mais ça ne peut pas être une coïncidence, pas juste après sa libération, déclara Rosa.
-En effet cela paraît très peu probable. Nous avons un témoin qui a entendu et aperçu les ravisseurs nous allons la faire venir pour voir si elle peut nous le confirmer. Pendant ce temps des agents vous essayer de le localiser.


-S’il y a bien une chose que l’on ne peut pas lui retirer c’est qu’il est loin d’être bête. Il a eu quinze ans pour réfléchir alors ça ne va pas être simple. Il a des connexions pour se cacher,
notifia Javier complètement défaitiste.


-Je comprends votre réaction mais vous ne devez pas abandonner d’accord. On a déjà eu affaire à des enlèvements de ce type et nous ferons tout ce qu’il faudra pour la retrouver. En plus votre sœur est forte et intelligente. Elle a été formée par la CIA alors même si c’est personnel je suis persuadée qu’elle fera son maximum pour rester en vie le temps que l’on vienne la chercher, essaya Kick en se voulant positif.

Elle voulait faire tout son possible pour les rassurer et elle pensait ce qu’elle venait de dire. Le problème est qu’elle savait aussi que ce genre de prédateur pouvait très vite déraper et que ça serait très difficile pour l’agent Zapata de penser de manière suffisamment rationnelle pour assurer sa survie. Après tout elle avait toutes les raisons d’être en colère, terrifiée et complètement perturbée. Elle-même l’avait été lors du retour de son ravisseur.

En y réfléchissant bien la jeune femme comprit que son enfance n’avait pas été très différente de celle de leur victime. La seule chose qui les séparait était que Tasha avait dû subir toutes ses horreurs dans sa propre maison, de la part de son propre père. Elle les avait subis quelque part ou elle aurait dû se sentir en sécurité par quelqu’un qui était supposé la protéger. Toute l’équipe de l’agent Novak partit se remettre au travail pendant que Jane, Kurt, Patterson, Rich et la famille Zapata continuèrent à discuter.
 

-C’est tout à fait juste nous ferons tout ce qu’il faut pour retrouver Tasha. Elle est de la famille alors personne n’abandonnera avant qu’elle ne soit rentré à la maison, continua Weller. Lui aussi avait peur et il était très choqué par ce qu’il venait d’apprendre néanmoins il savait qu’il y avait du vrai dans ce que venait de dire la jeune blonde.

Zapata était forte, il l’avait toujours su et après ce qu’il venait d’apprendre Kurt se rendit compte qu’elle l’était encore bien plus que tous ce que chacun d’entre eux ne pouvait imaginer. Seulement il savait aussi que personne n’était invincible et il avait peur que s’ils n’arrivaient pas à la retrouver cet enlèvement soit son point de rupture. Cependant il voulait garder espoir parce que rien n’est jamais perdu d’avance. Tant qu’ils n’avaient pas la preuve qu’elle est morte il garderait espoir, il se montrerait fort pour ses amis, sa femme, cette famille brisée et pour Natasha sa petite sœur de cœur.


-Vous savez Tash’ tient beaucoup à vous tous et elle vous considère comme sa deuxième famille. Depuis qu’elle vous a rencontré on a vraiment pu observer une vraie différence dans son comportement. Elle est devenue plus ouverte, joyeuse et bien plus expressive. Elle ne faisait plus que survivre. Grâce à vous elle a réappris à vivre, à être heureuse et à s’ouvrir aux autres. Croyez-moi elle vous fait confiance, à tous autant que vous êtes seulement elle ne voulait pas que vous la voyiez comme une victime faible et sans défense, exposa Karen ne voulant pas que l’équipe se méprenne.

Elle connaissait Tasha depuis le lycée c’était grâce à leur amitié qu’elle avait rencontré son mari. Elles étaient proches et la jeune femme connaissait les sentiments de sa belle-sœur envers ses coéquipiers. Même lorsque l’hispanique était tombée amoureuse de son partenaire elle l’avait tout de suite compris. Karen avait toujours admiré sa force et son courage elle se promit donc de faire, dans la mesure de ses capacités, tous ce qui était en son pouvoir pour l’aider et la soutenir.


-Nous en sommes conscients ne vous inquiétez pas, rassura immédiatement Jane.


-Je connais Tasha depuis plus de sept ans maintenant et même si l’on ne se dit pas tout on a une totale confiance l’un dans l’autre. Je comprends pourquoi elle ne nous en a pas parlé mais ne vous faites pas de soucis ça ne changera jamais l’opinion que l’on a d’elle. Ne pas connaître son passé ne veut pas dire qu’on ne connait pas la personne qu’elle est aujourd’hui.

En plus j’ai eu l’honneur d’être son coéquipier pendant quatre ans, je l’ai vu maîtriser des hommes de deux fois sa taille sans difficultés, botter les fesses à une bande de terroristes turques alors qu’on était complètement désarmé, parler à des victimes d’actes horribles sans ne jamais dire un mot de travers et obtenir des aveux alors que personne ne réussissait à le faire. Comme tout le monde elle a des défauts, c’est humain. Elle est beaucoup de choses mais faible n’est pas un mot que j’utiliserais pour la décrire, jamais. Tasha n’est pas une victime, c’est une survivante.

Reade ne savait pas pourquoi il avait dit tout ça à ces inconnus mais il pensait chaque mot qu’il venait de prononcer. Rien ni personne ne lui ferait changer l’opinion qu’il avait de sa meilleure amie et même s’ils avaient eu leurs difficultés il savait qui elle était. Rosa regarda le jeune homme en face d’elle émue. Elle était touchée par l’exactitude de ses paroles et heureuse que sa petite fille ait un homme aussi attentionné à ses côtés.

Après le discours du directeur adjoint le petit groupe se mit à discuter et tour à tour famille et amis partagèrent des souvenirs de la jolie brune en espérant qu’ils auraient l’occasion d’en créer beaucoup d’autres à l’avenir.

Publicités

Version fanfiction.net : https://www.fanfiction.net/s/13215022/1/Disparue

Remerciement

Si vous êtes arrivé jusqu’ici, merci pour votre attention et j’espère que la lecture vous à plus. Si vous avez des remarques ou des suggestions rejoignez-nous sur les réseaux sociaux, envoyez un mail à l’adresse indiquée ou contactez-nous à travers le formulaire. C’est avec plaisir que je répondrais à toutes vos questions et que je dialoguerais avec vous dans le but de vous aider mais aussi de m’améliorer.

N’hésitez pas à vous abonnez-vous à mon blog

Cliquez pour recevoir directement le nouveau contenu dans votre boîte de réception. Ainsi vous serez les premiers au courant de notre actualité, des histoires publiés mais aussi de nos dernières promotions et bons plans sur Etsy.

Laisser un commentaire

Recevez un cadeau dans votre boîte mail dans la semaine.

%d blogueurs aiment cette page :