Disparue : Fanfiction Blindspot (3) chapitre 1 et 2

Présentation

disparue

Titre : Disparue

Résumé :

Quand un membre de l’équipe chargé de travailler sur les tatouages disparaît l’équipe de l’agent Novak est chargée de l’enquête. Ses proches vont d’ailleurs en apprendre beaucoup sur leur collègue et sur leurs sentiments à son égard.  Situé pendant la saison 3 Blindspot et le final de la saison 1 de Gone.

Publicités

Histoire « Disparue »

Chapitre 1

Pendant ce temps-là à Pittsburgh une belle jeune femme blonde rentra chez elle en compagnie de son petit ami après avoir passé la soirée au restaurant. Comme souvent ces derniers temps, le repas avait été tendu. Les deux jeunes gens s’installèrent dans le canapé tout en continuant à se disputer.

-Noah je sais que j’ai été pas mal prise depuis l’évasion de … Enfin je suis désolée mais entre la blessure de Franck, les recherches pour le frère de Bishop et les récentes enquêtes j’ai eu des choses à faire mais ne t’inquiète pas ça va se calmer. Franck reprend du service pour notre prochaine enquête, s’excusa Kick sachant qu’elle n’avait pas été très présente ces derniers temps.

-Je sais ça et je ne t’en veux pas du tout. Ton boulot est important et Franck est comme un père pour toi. C’est une partie de toi et jamais je ne te demanderais de la renier. En plus je n’imagine pas à quel point savoir ton ravisseur en liberté a dû être difficile mais maintenant c’est fini et même quand on est ensemble, je sens bien que tu n’es pas avec moi. Je t’aime énormément Kick mais les choses ont changé. Tu ne peux pas le nier et si tu arrêtais de te voiler la face tu comprendrais pourquoi, répliqua le jeune homme.

Il n’était pas en colère mais il fallait regarder la vérité en face, sa petite amie avait un autre homme en tête même si elle ne s’en rendait pas compte.

-Attend mais tu parles de quoi là ? … Bishop non mais il ne s’est jamais rien passé entre nous c’est mon ami c’est tout …

-Je sais mais même si on est bien tous les deux tu ne peux pas dire que l’on est sincèrement heureux ou même que ça mène à quelque chose sur le long terme. Tu n’as absolument rien fait de mal mais c’est la vie parfois ça ne marche pas. Je vois bien la façon dont vous vous comportez l’un avec l’autre et le pire c’est que ça vous parait tellement naturel que vous ne le voyez pas.

La jeune femme regarda son petit ami choqué. Au fond d’elle, Kick savait qu’il avait raison seulement elle avait énormément de mal à se l’avouer. Soudain le téléphone portable de la blonde se mit à sonner. Elle regarda l’écran et vit le nom de son mentor s’afficher. S’il appelait à cette heure-là c’était professionnel. Noah lui donna silencieusement son accord et elle décrocha. Quelques minutes plus tard elle raccrocha et déclara.

-Une jeune femme de trente ans a disparu à New York. Apparemment c’est un kidnapping plutôt violent. C’est une ex-policière avec pas mal d’ennemi alors on est sur l’enquête mais si jamais …

-Non vas-y … Tu mérites d’être heureuse Kick et de trouver le grand amour mais on sait tous les deux que je ne suis pas le tiens comme tu n’es pas le mien. Bonne chance et fais attention à toi, termina le jeune homme en souriant tendrement. Elle le regarda quelques secondes, l’embrassa sur la joue, pris son sac de voyage et partit en direction de l’aéroport.

Une fois arrivée à destination elle monta dans le jet privé en saluant à peine ses coéquipiers et s’installa à son poste. Ils virent bien que quelque chose n’allait pas mais ce n’était pas le moment. Franck commença le briefing en se disant qu’il irait parler à sa jeune protégée quand il en aurait le temps.

-Notre victime est Natasha Audrey Zapata, 30 ans célibataire et sans enfant. Elle a été enlevée il y a environ deux heures à son appartement. C’est sa voisine qui nous a prévenu. Apparemment il y a eu une violente dispute, une bagarre et un coup de feu. Il s’agirait de deux hommes bruns de types hispaniques qui l’auraient emmené dans une valise.

La police locale est arrivée sur place quasiment immédiatement mais lorsqu’ils ont vu que c’était une ancienne policière et qu’elle avait fait partie d’une unité spéciale du FBI pendant cinq ans ils nous ont refilé l’enquête. Il semblerait qu’elle travaille dans le privé depuis deux ans. On a très peu d’indication sur ses fréquentations ou son travail mais après avoir fait ce genre de boulot pendant si longtemps elle a dû devenir prudente.

En ce qui concerne son passé elle n’a visiblement pas eu une enfance facile entre une mère alcoolique, un père violent et deux petits frères dont elle devait s’occuper seule ce n’était pas la joie. Là encore le dossier reste sommaire. La priorité va être de trouver plus d’information sur cette jeune femme.

James tu ratisses tout : réseaux sociaux, internet, base de données du FBI et plus encore si nécessaire. J’ai lu la liste des personnes qu’elle a aidées à faire arrêter c’est loin d’être des enfants de chœur. Je n’imagine même pas à quoi doit ressembler la partie classifiée de son dossier alors si une de ses personnes est notre ravisseur le temps est compté. Une fois arrivée à New York on ira sur la scène du crime pour inspecter l’appartement et interroger les voisins. Compris ?

-Compris, répondirent-ils tous d’une seule voix. Ils ne savaient pas grand-chose sur leur disparue mais de savoir qu’elle avait fait partie des forces de l’ordre les rendit encore plus motivés. C’était une des leurs qui était en danger. L’équipe était néanmoins perplexe devant le peu d’information obtenue et le chef d’équipe se dit qu’il y avait quelque chose de louche derrière tout ça.

Pendant la petite heure que dura le vol James continua ses recherches, en vain car en dehors de quelques indications sur sa famille il n’a rien appris sur la jeune femme. Franck décida d’appeler le directeur du FBI afin de faire déclassifier le dossier de l’ex-agent mais là encore il se heurta à un mur. Son supérieur lui dit que tant qu’il n’avait pas la preuve que l’enlèvement avait un rapport avec son passé au bureau il ne pouvait rien faire par soucis de sécurité nationale. Bishop, quant à lui, était inquiet pour sa coéquipière et amie. Il décida donc d’aller la voir.

-Hé tu vas bien ? Demanda-t-il en s’asseyant à côté d’elle.

-Oui ne t’inquiète pas je suis juste un peu fatiguée, mentit Kick peu convaincante. Elle était plus que perturbé par sa rupture avec Noah. La jeune femme savait que c’était finalement une bonne chose. Elle l’aimait beaucoup mais leur relation ne fonctionnait plus c’était évident.

En plus la blonde était troublée par l’allusion faite au sujet Bishop. Kick savait que leur relation était devenue ambiguë ces derniers temps seulement elle se demandait ce qu’ils étaient exactement l’un pour l’autre.

-Tu es sûre ?

-Certaine tout va bien ne t’inquiète pas, sourit-elle touchée.

-Si tu le dis enfin tu sais que je suis là si jamais tu as envie de parler, lui assura-t-il.

-Oh mais je n’en doute pas.

Les deux jeunes gens se regardèrent tendrement pendant plusieurs minutes. Ils n’avaient pas besoin de se parler pour se comprendre ils étaient bien ensemble, tous simplement. Ils connaissaient tous l’un de l’autre leurs passées, leurs peurs et leurs faiblesses et ça rendait tout tellement plus simple. Au bout d’un moment leur chef d’équipe interrompit ce silencieux échange.

-Je me suis rendu compte de quelque chose en faisant mes recherches. J’ai travaillé avec notre victime il y a une dizaine d’années. J’étais sur plusieurs disparitions d’enfants dans Harlem et le FBI avait demandé l’assistance de la police locale.

-Tu te souviens de quelque chose en particulier en ce qui la concerne ? Demanda Bishop.

-C’était une très bonne recrue : intelligente, un bon instinct, du cran et beaucoup d’empathie. L’enquête n’avait duré que quelques semaines mais elle m’avait fait une très bonne impression. Je pense qu’elle n’a pas eu la vie facile parce qu’elle avait une façon de se comporter et de comprendre les habitants de ce quartier. Elle avait beau être jeune à l’époque on pouvait sentir qu’elle avait déjà connu pas mal de problèmes.

-Tu crois que ça pourrait être lié à son passé ?

-Honnêtement je n’en sais rien ça peut être lié a beaucoup de chose. J’ai eu le directeur il refuse de nous donner accès au dossier je ne sais pas ce qu’est devenue cette fille mais je sens que cette affaire est bien plus compliquée que nous le pensons. J’ai un mauvais pressentiment et je ne pense pas qu’elle travaille dans le privé comme le dit son dossier.

-Tu penses à quoi ? L’interrogea sa protégée.

-Un ancien flic, cinq ans au FBI, très peu de détail, prudente avec peu de famille d’après moi cette fille a un boulot bien spécial. À mon avis cette entreprise appartient à la CIA ou la NSA, déclara John.

-Si c’est ça on le saura très vite parce que si ça a un rapport avec son boulot, quelle que soit son agence d’origine ils vont essayer de nous piquer l’affaire, ajouta l’agent Novak.

-De toute façon on a qu’à attendre et voir, termina Kick.

Ils se regardèrent dubitatifs et continuèrent de discuter jusqu’à ce que le vol atterrisse. Il était désormais six heures du matin. Une fois à New York toute l’équipe se dirigea vers l’appartement de leur victime en espérant trouver plus d’information. S’ils n’avaient aucune nouvelle piste rapidement aucun d’eux ne pensait que la jeune femme ne survivrait bien longtemps.

Publicités

Chapitre 2

Reade arriva tôt ce matin-là au bureau du FBI de New York. Patterson venait de l’appeler pour une question de paperasserie à propos de la base de données de tatouage. Il régla ça rapidement puis alla dans son bureau pour travailler. Petit à petit il vit tous ses subordonnés arriver seulement au bout d’un moment il se rendit compte que quelqu’un manquait à l’appel.

En effet il était presque huit heures du matin et sa coéquipière n’était pas là. Ce qui était extrêmement étrange étant donné qu’elle était toujours arrivée dans les premières. Ces dernières semaines elle était même là encore plus tôt que dans le passé.

Intrigué le directeur adjoint partit à la recherche de sa meilleure amie. Il se rendit dans l’open space où personne ne l’avait vu. Au détour d’un couloir il croisa Jane et Kurt qui n’avaient pas connaissance de la localisation de la jolie brune.

-Tu sais la soirée d’hier a été arrosé et on ne s’est pas couché tôt. Il se peut qu’elle ait oublié de se réveiller tout simplement, suggéra la jeune femme en essayant de rassurer son ami.

-Je ne sais pas. C’est vrai que Zapata n’est pas spécialement du matin mais ça ne lui ressemble pas d’être si en retard et de ne pas donner de nouvelle. En plus même si on était tous plus ou moins ivre on a déjà fait bien pire que ça.

-Je te l’accorde. Écoute on va aller voir Patterson et si elle ne sait rien et que l’on n’arrive ni à la joindre ni à localiser son téléphone un de nous ira chez elle pour être sûr que tout va bien, proposa Kurt également préoccupé. Son ami avait raison, ce genre de comportement n’était pas dans les habitudes de leur collègue.

Après même si une exception était toujours possible ils faisaient un travail où le doute n’était pas permis. Tasha s’était fait un grand nombre d’ennemis redoutables en travaillant pour le FBI et probablement plus encore avec la CIA. Ils se devaient donc d’être prudents afin de ne pas tirer de conclusions hâtives. Les trois coéquipiers se rendirent dans le laboratoire pour se renseigner auprès de leur blonde préférée.

-Salut ma belle tu as eu des nouvelles de Tash’ depuis hier soir ? Demanda Jane à son amie.

-Absolument pas pourquoi ? Elle n’est pas encore arrivée ? Interrogea la jeune femme surprise.

-Non et personne n’a reçu de message ou n’arrive à l’avoir au téléphone. On est un peu inquiet, avoua Reade préoccupé. Il avait un mauvais pressentiment.

-C’est vrai que ce n’est pas normal mais bon elle a un peu de mal à dormir en ce moment peut-être qu’avec l’alcool et la fatigue elle ne s’est pas réveillé et que son téléphone est déchargé, suggéra l’informaticienne.

-Effectivement elle est assez fatiguée depuis quelques semaines, confirma la brune.

-Elle ne m’en avait pas parlé et elle vous a dit pourquoi ? Les interrogea le directeur adjoint surpris d’entendre ça. Son amie ne lui avait rien dit au sujet de trouble du sommeil ou de quoique ce soit de préoccupant. Il se sentait triste qu’elle ne se soit pas confiée à lui surtout que ça avait l’air plutôt sérieux.

Les deux jeunes femmes se regardèrent successivement. Pour elles il était hors de question qu’elles révèlent les confidences faites par Tasha. Elles n’allaient pas dire à Reade qu’elle était amoureuse de lui, que ça lui avait brisé le cœur qu’il demande Megan en mariage et que garder ses sentiments pour elle la tuait à petit feu. Certainement pas quand il lui avait demandé d’être son témoin. Ce n’était pas leur rôle.

-Oui mais c’est sa vie privée, répondit Jane évasivement.

-Je respecte ça mais étant donné qu’on n’a aucune nouvelle …

-Écoute je ne sais pas ce qu’il se passe mais crois-moi ça n’a absolument aucun rapport, ajouta la blonde sûre d’elle.

-Tu ne peux pas en être certaine après tout si …

-Oh crois-moi ce n’est pas lié. Bon si ça peut te rassurer je vais essayer de localiser son portable et d’appeler sur sa ligne fixe.

L’informaticienne fit quelques manipulations sur son ordinateur et constata qu’elle n’arrivait ni à localiser ni à rallumer le téléphone. C’était probablement une panne de batterie. La jeune femme ne l’avait pas dit à ses collègues mais elle aussi était inquiète.

Ces derniers temps, en plus de ses sentiments pour Reade, son amie semblait avoir autre chose en tête. Elle semblait sur les nerfs et presque effrayée. Plusieurs fois elle avait essayé de faire parler sa coéquipière mais Tasha répondait toujours qu’elle était fatiguée tout simplement. Patterson prit son téléphone et composa le numéro de téléphone fixe de sa meilleure amie. Au bout de quelques sonneries elle entendit une voix d’homme à travers le combiné.

-Qui êtes-vous ? Demanda-t-elle sous le regard intrigué de ses amis. L’inconnu se présenta et lui expliqua la raison de sa présence. Quand elle comprit le motif de l’absence de sa collègue la jolie blonde se décomposa. Elle prit une chaise et s’assit.

Après quelques minutes de conversation sous le regard inquiet de son équipe Patterson salua son interlocuteur et raccrocha. Elle prit une grande inspiration puis se mit à parler. Elle regarda ses amis un par un, leur expliqua la situation et là leur monde s’effondra.

-Je viens d’avoir au téléphone l’agent spécial Bishop du FBI. Tasha a été attaqué en rentrant chez elle hier soir. Apparemment une voisine a entendu une dispute, une bagarre et des coups de feu. Quand les policiers sont arrivés sur les lieux la porte était ouverte et l’appartement était complètement saccagé. Ils ont trouvé une bonne quantité de sang et le témoin leur a dit qu’elle avait vu deux hommes. Étant donné que son dossier est classifié ils ne connaissaient pas son vrai travail et l’affaire a été confié l’équipe du bureau spécialisée dans les disparitions. Il faut qu’on aille à son appartement pour …

-Patterson on ne comprend rien. Respire et réexpliques nous. Qu’est-ce qu’il se passe ? Où est Tasha ? Interrogea Kurt en commençant à penser au pire.
­-Kurt … Tasha a disparu. Personne ne sait où elle est ou même … Ou même si elle est vivante.

Publicités

Version fanfiction.net : https://www.fanfiction.net/s/13215022/1/Disparue

Remerciement

Si vous êtes arrivé jusqu’ici, merci pour votre attention et j’espère que la lecture vous à plus. Si vous avez des remarques ou des suggestions rejoignez-nous sur les réseaux sociaux, envoyez un mail à l’adresse indiquée ou contactez-nous à travers le formulaire. C’est avec plaisir que je répondrais à toutes vos questions et que je dialoguerais avec vous dans le but de vous aider mais aussi de m’améliorer.

N’hésitez pas à vous abonnez-vous à mon blog

Cliquez pour recevoir directement le nouveau contenu dans votre boîte de réception. Ainsi vous serez les premiers au courant de notre actualité, des histoires publiés mais aussi de nos dernières promotions et bons plans sur Etsy.

Laisser un commentaire

Recevez un cadeau dans votre boîte mail dans la semaine.

%d blogueurs aiment cette page :