Réunion de famille : Fanfiction Hawaii 5-0 (1) chapitre 7 à épilogue

Présentation

réunion de famille

Résumé :

Un oncle de Junior organise une réunion de famille pendant le weekend précédant Thanksgiving. L’ex-Navy Seal souhaite y aller mais est assez angoissé à l’idée d’affronter son père et un si grand pan de son passé. Encore une fois il pourra compter sur le soutien de sa collègue seulement ce petit séjour en famille risque de réveiller des sentiments profondément enfouis

Publicités

Histoire « Réunion de famille »

Chapitre 7 : Un baiser plein de promesses

Waouh, souffla Junior en se mordillant la lèvre inférieur incapable de la quitter des yeux. Leurs respirations étaient erratiques et leurs sourires gigantesques.
-Je n’aurais pas dit mieux, rit doucement Tani. Elle était aux anges dans ses bras. Plus rien n’avait d’importance. La jeune femme déposa un second tendre baiser sur ses lèvres puis se blotti contre lui avec sa tête au creux de son cou. Cela lui permettait de sentir son parfum. Elle ne s’était pas sentie aussi en sécurité depuis des années. Sa confiance aveugle en Junior la surprenait elle-même. Il avait franchi les barrières autour de son cœur sans qu’elle s’en aperçoive et s’était aussi terrifiant qu’agréable.

 
-Ça fait un moment que j’en avais envie, un très long moment même, lui murmura-t-il sensuellement à l’oreille. Son souffle la fit immédiatement frissonner.
-Moi aussi, pour être honnête j’avais un peu peur qu’à long terme ça gâche tout entre nous et que je finisse par te perdre. Je n’ai pas l’habitude de tenir à quelqu’un comme je tiens à toi, avoua timidement la jolie brune. Il plongea ses yeux dans les siens et fut touché par tant de vulnérabilité. Le policier savait que ce n’était pas facile pour elle de s’ouvrir autant. Ça le touchait énormément.


-Je tiens énormément à toi aussi et je peux t’assurer que tu ne me perdra pas. Pour être honnête il m’arrive aussi d’avoir peur. Seulement ce que je ressens est devenu bien trop fort pour le nier. J’ai des sentiments pour toi. Je suis en train de tomber amoureux de toi Tani et je n’ai plus envie de le cacher.


-Moi aussi je suis en train de tomber amoureuse de toi
, répondit-elle le souffle court tant son cœur battait la chamade. Cela faisait des semaines qu’ils vivaient dans le déni. Depuis le mariage et la soirée qu’ils avaient passés après l’audience de libération sur parole il était indéniable que leur relation s’était renforcée. Seulement aucun d’eux n’avait osé mettre des mots sur leurs sentiments. Aujourd’hui nier était devenu trop difficile et complètement inutile. La brune s’assit dans le sable et son partenaire se plaça juste derrière elle, ses jambes de part et d’autre de son corp, son torse contre son dos. Elle fit reposer sa tête sur son épaule et elle se blotti aux creux de ses bras. Pendant un long moment le duo discuta tendrement enlacé. Entre tendres baisers et mots doux ils ne pouvaient rompre le contact, enivrés par la redécouverte de tant de merveilleuses sensations.

Ce n’est qu’en fin d’après-midi que les deux amoureux durent se résoudre à bouger.
-Il va bientôt être l’heure de préparer à diner. On devrait rentrer j’aimerais donner un coup de main à ma tante.
-C’est une excellente idée. Avec le nombre que l’on est, elle risque d’avoir besoin de mains,
confirma Tani attendrie par tant de galanterie.

Ce qui était désormais une caractéristiques rares paraissait évident à Junior. C’était une des choses qu’elle aimait le plus chez lui. Main dans la main, ils rentrèrent tranquillement au domaine puis aidèrent à la préparation du repas. Le reste de la soirée se passa dans la même ambiance que le début du weekend : jovialité et bonne entente. Tout le monde avait eu connaissance de la discussion entre Junior et son père même si personne n’osait en parler. Les choses s’arrangeaient et c’est tous ce qui comptait.

Tout le monde avait également remarqué la nouvelle proximité des deux amis. Ils n’avaient parlé à personne de leur baiser sur la plage mais ils ne cherchaient absolument pas à se cacher. Après tout ils avaient passé la fin d’après-midi à échanger des regards brûlants, à se sourire niaisement tout en riant et surtout le duo était incapable de passer plus de cinq minutes sans se toucher. Apprendre la réciprocité de leurs sentiments les avaient réveillé. Ils avaient été dans le déni pendant si longtemps mais aujourd’hui leur relation était si évidente qu’ils ne comprenaient plus pourquoi ils ne s’étaient pas parlé plus tôt.

A la fin du repas ils s’assirent dans le canapé avec le reste de la famille pour écouter les histoires de jeunesse de grand-mère Rose et de son défunt mari. Tani était tendrement blotti au creux des bras de son désormais petit ami à écouter ces histoires romantiques, incroyablement heureuse. Cela faisait des années qu’elle ne s’était pas laissé aller de cette manière et c’était aussi terrifiant que divin.

Etrangement elle était persuadée que quel que soit les peurs qui l’animeraient dans le futur, elle pourrait tout affronter à ses côtés. Environ deux heures plus tard ils montèrent tous se coucher fatigués. Le jeune homme avait un bras nonchalamment posé sur ses épaules. Une fois devant leurs portes respectives ils continuèrent à discuter incapable de se séparer. Amoureusement, Junior posa ses lèvres sur celles de sa partenaire. Il les fit bouger avec une lenteur qui la rendait folle alors Tani décida de prendre en main la situation et approfondis le baiser. Il posa ses mains sur sa taille puis la plaqua contre la porte de sa chambre. A bout de souffle ils se séparèrent quelques minutes plus tard.


-J’ai très envie de continuer ce que l’on est en train de faire mais je pense que ça serait plus raisonnable d’y aller en douceur, murmura la jolie hawaïenne encore étourdie par l’intensité de ce baiser.
-Tu as probablement raison, accorda le marin dans le même état. Il était irrémédiablement attiré par sa coéquipière mais aussi dur que ça soit il souhaitait vraiment respecter son choix. De toute façon, c’était probablement la chose la plus sensée à faire. Il s’écarta doucement, déposa un léger baiser sur sa joue et tourna les talons pour rentrer dans sa chambre.

De son côté la jeune femme resta dans le couloir incapable de bouger. Bon sang elle en mourrait d’envie seulement elle ne voulait vraiment pas tout gâcher. Pour la première fois depuis des années elle souhaitait mettre un frein à ses pulsions d’auto-sabotage. Seulement c’était tellement agréable, être avec lui était le paradis. Sans réfléchir elle se retourna et frappa à la porte.


-Tani ? S’intrigua-t-il surpris.
-Je n’ai aucune envie d’être raisonnable, avoua-t-elle avant de l’embrasser passionnément. Junior ne mit que quelques secondes à réagir. Il la plaqua précautionneusement contre la porte et posa ses mains sur ses hanches. Après plusieurs baiser langoureux il écarta son visage du sien et l’emmena au milieu de la pièce en la serrant contre lui tendrement.
-Est-ce que tu en es sûre ?
-Absolument,
souffla la jolie hawaiienne complètement étourdie par le désir et le sentiment de confiance qui l’emplit.

Jamais elle ne s’était sentie si heureuse. Tendrement ils recommencèrent à s’embrasser. C’était bien plus doux. Il la fit se retourner, mit ses cheveux d’un seul côté et posa ses lèvres au creux de son cou. Il passa ses mains sur ses épaules puis fit glisser les bretelles de sa combinaison le long de ses bras. La respiration de la jolie brune s’accéléra à cet intense contact et les pupilles de son partenaire se dilatèrent devant l’odeur sucrée de sa peau. Il la déshabilla tout en continuant ses tendres caresses.

A présent en sous vêtement, elle se retourna, passa son t-shirt par-dessus ses épaules et fit glisser ses mains le long de son torse musclé. En arrivant au pied du lit les deux amants ne portaient plus que leurs sous-vêtements. Avec la plus grande délicatesse il l’allongea sur son lit et se plaça au-dessus, ne faisant reposer qu’une partie de son poids sur elle. Junior se recula un peu et l’admira. Elle était tellement belle que s’en était irréel. Le désir qu’il ressentît à cet instant était inédit. Il n’avait jamais trouvé une femme aussi belle, attirante, sexy et parfaite. Il n’aurait jamais imaginé avoir la chance de la tenir dans ses bras, de l’embrasser et de l’aimer comme il en avait toujours rêvé. Il comptait bien se consacrer entièrement à elle pour lui montrer l’étendue de ses sentiments. Tani était bouleversée par tant de convoitise et elle fondit littéralement quand il s’approcha d’elle une nouvelle fois.


-Tu est sûre que c’est ce que tu veux ? Interrogea-t-il incertain. Le jeune homme en mourrait d’envie seulement il voulait s’assurer que sa partenaire en était dans le même état d’esprit.
-Je n’ai jamais été aussi certaine de toute ma vie, assura la jeune femme émue. Sa préoccupation et sa sollicitude l’avait toujours fait craquer.

Pour la première fois depuis une éternité elle se sentait totalement en sécurité et libre de lâcher prise. Le policier, incapable de retenir son désir plus longtemps, se pencha à nouveau et recommença à l’embrasser. Elle n’était plus capable de se concentrer. Le plaisir qu’il l’envahissait lors de simples baisers était inimaginable. La brune frémissait à l’idée de ce qu’approfondir leur étreinte pourrait lui faire ressentir. L’hawaïenne inversa leurs position et commença une lente et méticuleuse exploration du corps de son amant.

A son tour, sa respiration s’accéléra sous l’effet de ses caresses. Leurs lèvres étaient comme aimantés, incapables de se détacher tellement leurs contacts étaient exquis, enivrants. Ils étaient incapables d’arrêter de s’embrasser ou de se toucher. Ils continuèrent leur étreinte pendant quelques minutes, prenant le temps de découvrir le corps de l’autre ainsi que leurs points sensibles quand le marin la retourna une nouvelle fois, faisant en sorte d’être sur le dessus. Tani ne put retenir un gémissement en sentant une vague de plaisir monter en elle. Soudain elle sentit qu’il dégrafait son soutient gorge. Quelques secondes plus tard le jeune homme fit descendre ses lèvres le long de son cou jusqu’à ses seins. La brune était complètement étourdie par toutes ses sensations. Ses caresses, ses mains et sa bouche sur sa peau la rendait folle. Junior continua en déposant une multitude de baiser le long de son ventre puis descendit vers son intimité.

Pendant plusieurs minutes il se consacra à son plaisir, faisant augmenter son désir jusqu’à la rendre complètement dingue. Au bout d’un moment il accéléra ses mouvements progressivement en la sentant perdre pied. La jeune femme était dans un autre monde. Le plaisir irradiait tout son être et plus rien n’avait d’importance. Ses mains étaient sur la nuque de son amant et tous ce qu’elle était capable de faire était de se laisser aller. Environ une minute plus tard il sentit la sentit se contracter et trembler de plaisir. Elle ne mit pas longtemps à atteindre l’extase. C’était comme dans un rêve. Tani n’en était pas à sa première expérience, loin de là. Seulement elle n’avait jamais connu un homme aussi tendre et délicat.

Quand il la vit se détendre le jeune homme remonta pour l’embrasser passionnément. Pendant quelques minutes ils firent redescendre la température, enlacés amoureusement en continuant avec leurs douces caresses. Leur petit manège dura toute la nuit. Ils firent l’amour tantôt tendrement tantôt passionnément. Plus rien ne comptait en dehors d’eux deux. Le jeune couple ne s’endormit que tard dans la nuit épuisé et finalement en paix.

Publicités

Chapitre 8 : Un nouveau départ

Le lendemain matin la brune émergea difficilement. Ils n’avaient pas assez dormi même si elle était loin de s’en plaindre. Cette nuit avait été merveilleuse, la plus merveilleuse de toute sa vie. Leurs ébats avaient été doux et tendre mais aussi incroyablement passionnée. Tranquillement elle se mit à remuer et sentit deux bras puissants autours de sa taille. La jeune femme ne put s’empêcher de sourire. Elle se retourna pour observer son petit ami en train de l’admirer amoureusement. Cela la fit immédiatement rire. Elle se blotti contre lui et déposa un rapide baiser sur ses lèvres.


-Il est 8h30 du matin, on a à peine dormi et tu es déjà réveillé. Tu es vraiment incroyable j’espère que tu le sais ça.
-Il se peut que j’en ai entendu parlé, particulièrement cette nuit,
taquina le jeune homme puis lui rendit son baiser après l’avoir vu rougir comme une adolescente gênée. Il fit glisser ses lèvres dans son cou en souriant.
-Tu as su être très créatif, je te l’accorde, souffla Tani joueuse. Cette fois si ce fut à son tour de rire. Bon sang ce qu’ils étaient bien ensemble. Aucun d’eux ne s’était jamais senti si léger.


-Je pourrais rester ainsi pour toujours.
-Moi aussi, mais on va devoir descendre et il va falloir que j’aille me changer. Nous n’avons définitivement pas le temps pour ça,
soupira-t-elle avec la même expression béate sur le visage. Elle se leva puis remit ses vêtements de la veille.
-Ou l’on pourrait se faire monter le petit déjeuner au lit.
-J’adorerais ça mais je m’en voudrais. Tu ne passes pas énormément de temps avec ta famille et l’on repart après manger. Il faut que tu profites de chaque minutes. En plus, je viens de les rencontrer, on est arrivé en amis et ça serait assez gênant,
minauda la jolie hawaiienne en rougissant légèrement. Ils avaient tous le temps pour explorer leur relation
-C’est adorable. Enfin tu sais que l’on est des adultes. Ils ne sont pas assez naïfs pour croire qu’il ne s’est rien passé, particulièrement après hier soir, plaisanta l’ancien Seal.
-Tu te vois vraiment être aussi ouvert devant ta grand-mère ?
Interrogea la policière joueuse.

-Ok, là tu marques un point. Je vais descendre, rejoint nous dès que tu es prête, rit Junior en réalisant la portée de ses paroles. Ça serait effectivement très gênant. Il avait beau faire partie d’une famille très ouverte d’esprit le jeune homme était trop pudique pour être si évident. Il déposa un dernier tendre baiser sur ses lèvres, enfila un t-shirt et un short, la regarda rentrer dans sa chambre et descendit dans le salon pour prendre son petit déjeuner. Quelques minutes plus tard elle les rejoint. Ils prirent ainsi leur repas dans bonne humeur. Le jeune couple ne se cachait plus du tout. Ils s’étaient embrassé plusieurs fois en public.

Dès la première fois Junior avait pu croiser le regard de sa grand-mère qui arborait une expression du style « je te l’avais dit ». Après le repas ils continuèrent à jouer avec les enfants, à discuter entre cousins ou encore à faire leur valise tout en rangeant le bazar causé par le weekend. Toute la matinée se passa dans la même ambiance. Ils étaient heureux tout simplement et s’était très agréable. Vers midi ils se réunirent pour grignoter quelques sandwichs avant leurs départs. En effet toutes les bonnes choses doivent avoir une fin, tout comme cette escapade. Les étudiants devaient rejoindre leurs campus, les adultes devaient reprendre le travail et les plus âgés d’entre eux retourneraient à leur quotidien bien rangé.

Ainsi, une heure plus tard ils se retrouvèrent tous dans l’entrée. Pendant plusieurs minutes se déroulèrent de longues embrassades où chacun promis de garder contact, voire de se revoir avant l’année suivante.
-Les enfants nous étions tellement ravis de vous voir. Surtout n’hésitez pas à revenir rapidement, salua la tante de Junior en prenant son filleul dans les bras avec son mari, son frère et sa femme à ses côtés. En cette fin de weekend il n’y avait désormais plus aucune animosité ou gêne entre père et fils.

-Cela vaut aussi pour vous Tani, désormais vous faite parti de la famille, chuchota Claudia à l’oreille de la jeune femme. Elle se redressa et sourit en rougissant aussi reconnaissante qu’embarrassé. Ce petit manège dura pendant encore quelques minutes puis ils prirent la route. Durant une bonne demi-heure ils longèrent la côte en chantant chaque chanson qui passait à la radio, les fenêtres ouvertes et les cheveux au vent tout en profitant du magnifique soleil. Ils rirent en échangeant quelques baisers. Au bout d’un moment le regard de la jeune hawaiienne changea.


-Est-ce que ça va ? L’interrogea-t-il intrigué.
-Oui tout va bien, ça te dérange que l’on fasse une petite escale. Cette fois-ci c’est moi qui aimerait te montrer un endroit en particulier. Elle sourit faiblement pour le rassurer car même si elle était un brin nostalgique tout allait pour le mieux.
-Bien sûr, où va-t-on ? Continua-t-il en se sentant mieux. Il restait néanmoins toujours dubitatif. Cinq minutes plus tard et après quelques instructions ils arrivèrent devant un grand parc. C’était un endroit verdoyant avec des infrastructures pour les enfants, des bancs et une vue sur la mer. Le duo descendit de la voiture. Elle lui prit la main, le guida vers l’air de jeux et ils s’assirent sur un banc.

-Ma mère nous emmenait souvent ici avec Koa quand on était enfant, annonça la brune après quelques minutes. Son petit ami tourna immédiatement la tête vers elle. Tani ne parlait jamais de sa mère, jamais. Il traça de tendre cercle sur le dos de sa main à l’aide de son pouce.
-Ce n’est pas parce que je t’ai emmené ce weekend que tu es obligé de partager ça avec moi.


-Je sais mais j’en ai envie, ne t’inquiète pas. Elle est partie lorsque j’avais 8 ans. Elle nous a laissé seuls avec mon père dont elle avait littéralement brisé le cœur. Elle n’est jamais revenue, n’a jamais écrit ou téléphoné. Encore aujourd’hui je n’ai aucune idée d’où elle se trouve. Je ne sais même pas si elle est encore en vie. Je ne suis pas très doué pour tout ça. Je veux dire communiquer, parler de mes sentiments et ne pas m’autosaboter mais nous deux je veux vraiment que ça marche,
avoua-t-elle la tête baissée. C’était la première fois qu’elle parlait de sa famille à un petit ami. Junior était vraiment spécial.


-Il n’y a rien de mal à ça. Moi aussi j’ai beaucoup de progrès à faire dans certain domaine. Tous ce qui compte c’est que l’on veuille tous les deux que ça marche.  Pour le reste on avisera progressivement. Pour ta mère je suis sincèrement désolé d’entendre ça et je serais là quoi que tu décides de faire. Quoiqu’il en soit elle n’a pas idée de ce qu’elle a manqué : une femme incroyable, courageuse, intelligente et avec un cœur en or, conclut tendrement le policier en plongeant ses yeux dans les siens.

L’hawaiienne sourit puis déposa un baiser sur ses lèvres. Il lui arrivait d’avoir peur. Avant d’avouer ses sentiments elle avait plus d’une fois craint de gâcher leur amitié et de le perdre à tout jamais. Seulement maintenant qu’ils s’étaient déclarer leur amour elle avait l’impression de se sentir plus légère.

Tani n’avait jamais définit son bien être en fonction de l’attention qu’on lui accordait, particulièrement celle des hommes. Avec Junior elle se sentait complète. Être honnête avec ses sentiments, arrêter d’avoir peur la faisait se sentir plus légère. Tranquillement ils retournèrent à la voiture et reprirent la route jusqu’à chez la jeune femme. Le marin descendit récupérer les sacs et lui ouvrir la portière puis sa coéquipière l’invita volontiers à rentrer. Le duo passa une soirée calme et romantique en regardant un film tendrement enlacé sur le canapé.


-Tu sais que si je ne rentre pas ce soir McGarrett va comprendre que j’ai dormi ici et on serra griller dès demain matin ? Interrogea le brun. Ils n’avaient pas discuté de ce qu’ils souhaitaient dire à l’équipe même s’il était probable que tout le monde ait déjà connaissance de leur relation. Après tout ils n’avaient pas été discrets sur leurs sentiments respectifs.
-Je m’en moque. Je n’ai aucune envie de me cacher. On n’en a pas besoin. L’équipe c’est la famille, rassura-t-elle un doux sourire sur les lèvres. Elle n’avait pas peur. Plus heureux que jamais il l’embrassa une nouvelle fois. Leur étreinte s’approfondie ce qui les amena jusque dans la chambre pour une longue nuit passionnée.

Le lendemain matin le jeune couple se réveilla de bon heure et étrangement reposé. Aucun d’eux n’était habitué aux grasses matinées ou aux nuits paisibles en raison de leur travail. Ces quelques heures de sommeil avaient donc été suffisante. Ils déjeunèrent tranquillement, se préparent puis partirent au travail avec la connaissance qu’ils allaient être harcelés par leurs collègues (dans le bon sens du terme bien évidement). En arrivant personne ne bougea mais ils pouvaient sentir qu’ils étaient suivis du regard. Ainsi c’est une demi-heure plus tard que Tani rejoint Quinn et Adam dans leur bureau quand Junior en fit de même avec Steve, Dani et Lou. Fort heureusement la journée s’annonçait calme car la curiosité des quatre hommes était de notoriété publique.

Que ce soit pour le jeune couple ou leurs coéquipiers aucun d’eux ne savaient ce qui les attendaient dans l’avenir mais la solidarité dont ils faisaient toujours preuve sur leur terrain ou lors de sujet plus léger comme leurs histoire d’amour laissait penser que quoi qu’il arrive ils pourraient tout affronter.

Publicités

Epilogue : 2 ans plus tard

Deux ans avaient passé depuis que Junior avait choisi d’inviter Tani à sa réunion de famille et les choses avaient bien évolué pour les membres de l’unité spécial 5-0. Dani et Rachel ainsi que Lou et Renée coulaient des jours heureux pendant que leurs enfants étaient partis à l’université.

Quinn avait vu sa vie bouleversé durant cette période. Son ex-mari n’avait pas pu se résoudre à abandonner son addiction et cela avait malheureusement fini par causer sa perte. Il était décédé depuis presque un an et demi. Ne pouvant se résoudre à laisser sa belle-fille aller en foyer d’accueil elle avait demandé sa garde officielle auprès des services sociaux.

Dans le même temps la jolie brune s’était énormément rapprochée d’Adam Noshimouri. Progressivement leur relation avait évolué d’une profonde amitié à une belle histoire d’amour. Les deux coéquipiers avaient dû apprendre à naviguer entre leur nouveau statut d’amant et de parents de substitution. Au début aucun d’eux n’avait su comment le jeune homme devait se positionner dans sa relation avec Olivia. Cela n’avait pas été simple particulièrement avec une adolescente en deuil mais ils avaient désormais trouvé leur rythme.

Steve, quelques mois après la réunion de famille, avait traversé une période assez difficile. En deux ans il avait perdu sa mère et Joe. Cela l’avait beaucoup affecté. Heureusement après plusieurs mois parti à faire le tour du monde il était revenu en paix, tout cela grâce à l’aide Catherine Rollins. Le nouvel/ancien couple s’était marié quelques semaines à peine après leur retour. Ils vivaient de nouveaux dans la maison du marin. Tani et Junior de leurs côtés filaient le parfait amour. Ils avaient emménagé ensemble environ un an après le début de leur relation. Bien évidemment il était arrivé au couple d’avoir quelques disputes, particulièrement au début de leur relation, quand ils avaient dû apprendre à séparer travail et vie privée. Néanmoins avec un soupçon de communication ils s’en étaient toujours sortis plus fort. 

Aujourd’hui, on était vendredi. L’équipe venait de conclure une semaine éreintante. Tout le monde était à son bureau en train de terminer leur rapport avant de partir pour un long weekend bien mérité. Quinn et Junior étaient actuellement en train de discuter dans la voiture en revenant de la scène de crime pour quelques dernières vérifications.

-Alors qu’est-ce que vous avez prévu ce week-end ? Interrogea le marin curieux. Même s’il n’était pas du genre loquace lui aussi s’était lié d’amitié avec la militaire. Maintenant que tous les membres de l’équipe étaient en couple ils faisaient régulièrement des sorties à plusieurs, parfois tous ensemble, parfois à deux ou trois couples.
-Rien de spécial, Olivia va dormir chez une copine alors ça risque d’être calme.
-Elle recommence à s’amuser avec ses amies. C’est vraiment bien.


-C’est vrai que je suis plutôt contente. Je veux dire ça ne me dérangeait absolument pas de passer autant de temps avec elle mais avec tous ce qu’elle a vécu c’est bien qu’elle reprenne goût à la vie. Après tout une jeune fille de 11 ans peut trouver meilleure compagnie,
expliqua la belle brune soulagée. Obtenir la garde d’Olivia avait été un gros changement dans sa vie. Elle ne regrettait cela pour rien au monde seulement elle était heureuse de la voir sourire et rire à nouveau. Ils descendirent de la voiture et furent rejoint par Catherine qui ramenait les conclusions de la police scientifique.


-Hey, alors Junior, es-tu prêt pour ce weekend ? Interrogea la femme de Steve. En effet quelques semaines auparavant le policier avait demandé leur avis aux deux jeunes brunes au sujet d’une possible demande en mariage. Cela faisait maintenant deux ans que Tani et lui étaient un couple et rien ne le rendrait plus heureux que de lui proposer de devenir sa femme. De fil en aiguilles le trio avait convenu que la prochaine réunion de famille sera le moment idéal pour ça. Ainsi, il comptait mettre un genoux à terre ce soir sur la plage de leur premier baiser.


-Tout et prêt, mes parents m’ont donné la bague de ma grand-mère et j’ai prévenu mon oncle et ma tante pour que tout soit parfait, raconta Junior aussi nerveux qu’excité.
-Attend tu l’as sur toi là ? Questionnèrent-elles simultanément.
-Oui, sourit-il devant leur espièglerie. L’officier regarda autour de lui pour s’assurer que la voix était libre puis plongea la main dans sa poche. Il en sorti un écrin bleue nuit.


-Mon dieu qu’elle est belle, s’exclamèrent-elles en cœur à la vue d’une magnifique bague en or blanc. Elle était d’une simplicité parfaite : fine, avec un délicat saphir au centre et des gravures anciennes sur l’anneau.
-Tani va l’adorer c’est certain, ajouta Quinn parfaitement capable d’imaginer la réaction de sa meilleure amie. Le trio remonta au bureau et l’équipe termina sa journée paisiblement. Le jeune homme était légèrement angoissé à l’idée de faire sa demande néanmoins il restait serein, leur amour était fort et pur.

Il était prêt de 17h quand tous eurent finis leurs tâches. Le marin arriva dans l’open space son sac sur l’épaule. Il fut rejoint par sa petite amie et passa un bras autour de ses épaules.
-Bon weekend les enfants et surtout pas de bêtise, taquina gentiment Lou à l’adresse du couple.
-Deux ans et tu ne t’en lasse toujours pas, fit remarquer Tani en riant. Depuis qu’ils étaient ensemble l’équipe n’avait jamais cessé leurs petites blagues mais au fond tous étaient ravis pour eux. Les amoureux saluèrent leurs coéquipiers et montèrent en voiture, direction la propriété de l’oncle du jeune homme pour leur troisième réunion de famille. Après une heure et demie de route, ils arrivèrent à destination.


-Mes chéries vous voilà enfin. Je suis tellement contente de vous voir. Venez avec moi, ils sont tous à l’intérieur, accueilla Rosa toujours d’aussi bonne humeur. Le jeune couple entra, alla saluer le reste de la famille et entrepris le rituel habituel. La fin d’après-midi se passa entre rangement et petites conversations. Ils dînèrent tôt afin d’avoir l’occasion de se reposer. En effet certains avaient fait un long voyage. Pendant le repas chacun raconta les dernières anecdotes vécus. Après un copieux festin et de délicieuses conversations la soirée touchait à sa fin.


-Est-ce que ça te dis d’aller faire une ballade sur la plage ? Proposa Junior à sa petite amie incapable d’attendre plus longtemps. Le ciel était clair, la température douce et l’atmosphère incroyablement paisible. Cela allait être un moment très romantique.
-Avec plaisir, souffla-t-elle. Il passa un bras autour de ses épaules puis déposa un baiser sur sa joue. Le couple marcha main dans la main le long de la plage pendant une dizaine de minutes en échangeant de doux baisers.

A un moment donné ils s’arrêtèrent pour regarder les étoiles blottis l’un contre l’autre. C’était parfait. Le marin lui pris les mains pour la faire se retourner. Ils étaient désormais face à face. Amoureusement le brun plongea ses yeux dans ceux de sa partenaire et lui caressa la joue. La jolie hawaiienne était totalement envoutée. Elle ne put s’empêcher de fondre dès qu’il posa ses lèvres sur les siennes. Bon dieu après tant de temps il lui faisait toujours autant d’effet, si ce n’était plus encore. Le couple s’embrassa passionnément pendant plusieurs minutes. Quand ils se séparèrent par manque d’air le policier garda leur front collés.
-Je t’aime, murmura-t-il avec toute la tendresse du monde.
-Moi aussi je t’aime, répondit-elle immédiatement attendrie mais aussi intriguée par ce changement de ton.

Elle comprit rapidement quand elle le vit sortir un écrin de sa poche et mettre un genou à terre. Tani posa sa main sur bouche aussi choquée qu’heureuse.
-Mon amour, je t’aime plus que tout au monde et ces deux dernières années ont été les plus belles de toute ma vie. Je ne pourrais jamais imaginer ma vie sans toi alors me ferais tu l’honneur de devenir ma femme ?
-Oui absolument,
répondit-elle au bord des larmes, plus surprise que jamais. Evidement elle savait que leur relation était très sérieuse.

Depuis qu’ils étaient ensemble elle n’avait jamais imaginé passer le reste de sa vie avec quelqu’un d’autre seulement elle ne s’y était pas attendu si tôt. Enfin, Tani n’avait pas hésité une seule seconde avant de dire oui. Ils s’aimaient tellement et Junior lui apportait tous ce dont elle avait toujours rêvé. Il était tendre et doux mais aussi passionné, attentionné, aussi aventureux que stable. Avec lui elle n’avait plus peur de rien. Depuis le jour où il était entré dans sa vie plus jamais elle ne s’était sentie seule. Ils se complétaient et se comprenaient parfaitement. Plus heureux que jamais le marin lui passa la bague au doigt et se releva pour l’embrasser. Leur étreinte dura plusieurs minutes tant les amoureux étaient sur leur nuage. Après un long moment les futurs mariés rebroussèrent chemin main dans la main pour rentrer au domaine annoncer la bonne nouvelle à ceux qui n’en avait pas déjà connaissance.

En revenant au salon ils purent voir que toute la famille y était réunie. Ils faisaient tous plus ou moins semblant de vaquer à leurs occupations mais il était plus qu’évident que tous attendaient leur retour. Quand les jeunes fiancés furent visibles aux yeux de tous les enfants, incapable d’attendre plus longtemps, se ruèrent vers eux.
-Aaaaallllors ?  Demandèrent-ils tous en cœur. L’assemblée ne put s’empêcher de rire devant ce manque de discrétion.
-Elle a dit oui, répondit Junior sur un nuage. Tout le monde se mit à applaudir puis ils accoururent pour les féliciter. Le groupe se mit à discuter pendant un long moment.


-Dis-moi est-ce que je dois m’attendre à ce que d’autres personnes soient déjà au courant ?
-Pour ma défense je n’en avait parlé qu’à mes parents, mon oncle en ma tante mais visiblement garder un secret n’est pas dans les habitudes de la maison.
-Mon chéri tu ne vas pas me dire que ça t’étonne. En plus, le principal était que cela reste une surprise,
argua sa grand-mère.
-Tu n’as pas tort. Sinon, il se peut que j’aie demandé quelques conseils à Quinn et Catherine ce qui veut dire que toute l’équipe est l’équipe est probablement au courant, expliqua le policier en riant doucement. Elle le rejoint, déposa un baiser sur ses lèvres et lui murmura quelques mots à l’oreille. S’il n’avait pas été si bronzé ils auraient pu voir l’officier rougir. Ils s’excusèrent poliment et montèrent dans leur chambre pour fêter cette merveilleuse nouvelle convenablement.

Le lendemain matin toute l’équipe recevrait une photo du jeune couple avec la main de Tani bien en évidence et des sourires plus radieux que jamais. Tous savaient que la vie n’était pas toujours simple mais ensemble ils avaient l’impression de pouvoir affronter le monde entier. Quoi que l’avenir leur réserve ils ne pouvaient attendre de le vivre. Cela impliquait le mauvais mais aussi le merveilleux comme fonder une famille. Quand elle s’endormit cette nuit-là la brune ne s’empêcher de se dire que la vie pouvait être incroyablement belle. Peu importe ce qu’ils avaient vécus dans le passé désormais ils avaient une famille.

Publicités

Version fanfiction.net : https://www.fanfiction.net/s/13492393/1/R%C3%A9union-de-famille

Remerciement

Si vous êtes arrivé jusqu’ici, merci pour votre attention et j’espère que la lecture vous à plus. Si vous avez des remarques ou des suggestions rejoignez-nous sur les réseaux sociaux, envoyez un mail à l’adresse indiquée ou contactez-nous à travers le formulaire. C’est avec plaisir que je répondrais à toutes vos questions et que je dialoguerais avec vous dans le but de vous aider mais aussi de m’améliorer.

N’hésitez pas à vous abonnez-vous à mon blog

Cliquez pour recevoir directement le nouveau contenu dans votre boîte de réception. Ainsi vous serez les premiers au courant de notre actualité, des histoires publiés mais aussi de nos dernières promotions et bons plans sur Etsy.

Laisser un commentaire

Recevez un cadeau dans votre boîte mail dans la semaine.

%d blogueurs aiment cette page :